Le paysdeloirevirus infecte le sud de la Bretagne depuis 75 ans

Le paysdeloirevirus infecte le sud de la Bretagne depuis 75 ans

Connaissez-vous le sournois paysdeloirevirus ?

L’actualité internationale nous rappelle toute la nocivité des virus.
Bien entendu, loin de moi d’établir une quelconque comparaison entre un coronavirus meurtrier et ce paysdeloirevirus. Ce dernier n’est pas mortel pour l’Homme.
On parle de virus pour les être vivants mais également pour les ordinateurs par exemple. Par définition, un virus est un agent infectieux qui ne peut se reproduire qu’en parasitant une cellule.

L’origine de ce paysdeloirevirus.

Il faut remonter aux années 40, durant cette guerre meurtrière qui bouleversa le monde, pour trouver les premières traces de ce virus. Le 30 Juin 1941, dans son bureau-laboratoire, un certain Philippe Pétain, sorte de Frankenstein français, créa artificiellement la première souche du paysdeloirevirus. Ce Pétain aime disséquer. Déjà, quelques mois auparavant, il a découpé à vif l’Hexagone en deux parties : zone occupée et zone libre. Sans doute revigoré par cette première expérience, il découpera de la même manière la Bretagne. Lui arrachant un cinquième du corps.
L’inventeur du paysdeloirevirus (encore nommé PdLvirus) n’a semble t-il aucun état d’âme. D’ailleurs, il fraternisera durant cette période avec d’autres sombres individus. En outre il sera responsable de bien d’autres malheurs sans aucune mesure plus graves que ce virus.

Quelles sont les symptômes ?

Le paysdeloirevirus se développe extrêmement lentement. Fort heureusement. En 75 ans d’existence, il reste latent et diffus. Et sa période d’incubation est encore mal connue. Il se transmets insidieusement, sournoisement, par des campagnes de communication. Depuis 1941, plusieurs laboratoires ayant pour certains pignon sur rue, essayent, en vain, d’inoculer ce virus à une zone entière. Ce virus qui entre dans votre propre disque dur altère certaines de vos capacités. Heureusement, ce sont les personnes les plus faibles intellectuellement, qui en sont les principales victimes. Aujourd’hui ce sont près de 3,8 millions de personnes qui sont directement contaminées. D’abord ce sont les 2,4 millions habitants de la région administrative des Pays de Loire. Puis le 1,4 million de ceux du département breton de Loire Atlantique.

paysdeloirevirus

Virus Pdlvirus paysdeloirevirus réunification de la Bretagne

Des troubles …

Les personnes touchées par le paysdeloirevirus ont progressivement des troubles en géographie et en Histoire. Les malades infectés ne parviennent plus à discerner certains contours. Jusqu’à oublier des pans entiers de l’Histoire de Bretagne.
Ceux qui ont été confrontés à ces malades contagieux parlent aussi de propos divagants et confus. En particulier sur d’autres sujets comme l’économie ou la culture. Les patients les plus contaminés vont jusqu’à nier certaines évidences, et approchent d’une certaine forme de délire.

Comment se propage cette infection ?

Pétain est mort depuis longtemps, mais ce virus est depuis entretenu par un laboratoire central situé à Paris. Ce paysdeloirevirus a été inventé par le collaborateur des nazis dans le but de dissoudre les tissus vitaux de la Bretagne. Et il est entretenu depuis dans le même but. Il entre en Bretagne par son département le plus au sud, la Loire Atlantique. Département qui est aussi le plus peuplé de Bretagne. Le laboratoire central parisien a infiltré toute la Bretagne, et particulièrement la Loire Atlantique de cellules contaminées qui métastasent sournoisement. Par ailleurs, il n’est pas toujours aisé de détecter rapidement les éléments nocifs et malsains.
La meilleure manière de ne pas succomber à ce virus malsain est de s’instruire, de se documenter et de disposer d’une capacité propre à penser par soi-même.

 

⚠️ Pour aider NHU Bretagne⚠️
c’est là, sur Tipeee

Existe t-il un traitement ?

En fait non, pas réellement. Il n’existe pas à ce jour un traitement administrable efficace.
Les médecins confrontés au paysdeloirevirus ont constaté des améliorations très nettes vers la guérison grâce à diverses bonnes habitudes d’hygiène mentale.  En particulier, il est fortement recommandé de quitter le plus souvent la zone la plus contaminée. Ainsi, un séjour dans les quatre autres départements bretons, eux nettement moins contaminés, apporte rapidement une amélioration. Des marches au grand air frais et pur ou la fréquentation de festoù-noz soignent également les malades. Si vous ne pouvez pas quitter la zone le plus fortement contaminée, plongez-vous dans la lecture d’ouvrages d’Histoire de Bretagne ou d’Histoire de France qui sont de puissants antidotes. Il en est de même de livres de géographie. Il est également recommandé de ne pas lire certains journaux de propagande financés par le laboratoire central.

Ce virus disparaître t-il bientôt ?

Toute épidémie, toute pandémie, a un début … et fort heureusement, une fin.
Donc oui, cette épidémie rampante de paysdeloirevirus aura une fin. Les pestes médiévales et la grippe espagnole du début du vingtième siècle ont causé de terribles dégâts, mais ont disparu après parfois plusieurs années de ravages. Cette épidémie de PdLvirus procèdera comme toutes les épidémies.
Elle ne sera bientôt plus qu’un affreux souvenir.

Lire aussi.

Grosvalet et déni de Démocratie en Loire Atlantique.

Philippe Grosvalet hors la loi en toute impunité : est-ce possible ?

La trop molle présidence de la Région Bretagne.

Hé, oh, les socialistes fossoyeurs de la Bretagne …

Previous La compagnie maritime bretonne Brittany Ferries va se faire un rail !
Next En Bretagne, EDF propose de l'électricité 100% verte et bretonne

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 338 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Face au coronavirus, la solidarité bretonne

La solidarité bretonne est une réalité. La solidarité bretonne n’a jamais été un vain mot. Depuis toujours, les Bretonnes et les Bretons furent, et sont, solidaires. Cela a dû se

✅ Néonicotinoïdes en Bretagne : votre député a voté pour ou contre ?

Loi sur les néonicotinoides en Bretagne. Le projet de loi ré-autorise jusqu’en 2023 l’usage des insecticides néonicotinoïdes pour les seules cultures de la betterave sucrière, menacées par le virus de

Nantes, Rennes, la Bretagne : séparation ou réparation ?

la Bretagne, séparation ou réparation ? Nantes Rennes. L’envie est très forte pour le second terme. Je suis Nantais et j’ai mis beaucoup de temps à considérer la Bretagne dans son

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse