Les Bretons c’est comme les cochons

« Les Bretons c’est comme les cochons ! »

de Koun Breizh

« Les Bretons c’est comme les cochons ! »

Il est possible aujourd’hui de mettre en vente une gravure raciste et incitant à la haine à l’encontre des Bretons sans encourir le moindre reproche et sans même se donner la peine de faire le moindre avertissement préalable.

C’est ce que vient de faire l’agence Ader ce mois de Septembre 2023 en mettant aux enchères la présente gravure.
Nous venons tout juste de l’apprendre à Koun Breizh et nous ne pouvons pas manquer de réagir.

Le côté artistique de la gravure importe moins ici que le sens de l’œuvre et son message explicite « Les Bretons mangent et couchent avec les cochons, faut il que les cochons soient sales ! »

Il y a plusieurs manières de réagir à une telle annonce.

On peut fort bien se dire que c’est daté, de peu d’importance, qu’il ne faut pas être parano, manquer d’humour ou de sens artistique.
Et puis il y a notre manière de réagir qui consiste à ne jamais laisser place au mépris.
Le mépris corrompt.
Il s’insinue partout, jusqu’au creux des âmes. Le mépris infligé aux Bretons durant si longtemps est toujours là ! Il se retrouve dans cette politique linguistique dérisoire que l’on peine à affronter, avec une Éducation nationale qui se moque de nous, dans l’affaire odieuse du tilde, dans la secondarisation de notre patrimoine à Bouvron / Bolvronn comme à Karnag.

Le mépris, il faut le combattre, coûte que coûte, le poursuivre sans relâche, sinon il s’insinue lentement tel un poison et prend possession de nous.

Et l’on en vient à s’accoutumer à son « infériorité native ».

C’est ce qu’il s’est produit pour des générations de Bretons confrontés à la haine de soi distillée par l’école de la république, au nom des plus belles valeurs.
Ce mépris est encore intériorisé aujourd’hui par beaucoup d’entre nous qui ne considèrent notre culture, notre patrimoine, nos langues comme étant purement « régionales », c’est-à-dire secondaire au regard de la grande culture universelle parisienne.


Tant d’entre nous considèrent encore que l’émancipation de notre peuple n’a pas lieu d’être, en ce que nous ne sommes qu’une « région ». Tant d’entre nous sont encore persuadés de l’infériorité de leur langue qu’ils ne veulent surtout pas la voir unifiée ni sauvegardée.

A quoi bon sauver une langue de ploucs !

Ce qui marque les relations entre la République française et le peuple breton, c’est avant tout le mépris.
Je me demande même si cette modeste gravure n’est pas la plus juste représentation de la république, pour nous Bretons.
La république a fondé son empire sur la destruction des peuples breton, basque, occitan, alsacien etc. Même Michel Rocard a reconnu cette vérité comme révélée dans les papiers Wikileaks.

Fête du Gwenn ha Du
Michel Rocard : « La France s’est créée en détruisant cinq cultures … »


Nous ne sommes toujours pas libérés du mépris que l’on a intériorisé, c’est la raison pour laquelle, Koun Breizh va édifier la Pierre de la Mémoire Bretonne, pour donner un visage à ce mépris et surtout à notre résilience.

Vous auriez un doute sur cette singularité du mépris breton ?

Remplacez « Bretons » par d’autres communautés de votre choix, étrangères par exemple et vous comprendrez que ce mépris, qui semble bénin lorsqu’il s’applique à nous, devient intolérable lorsqu’il s’applique aux autres communautés.
Koun Breizh envisage très sérieusement de déposer plainte pour incitation à la haine à raison de l’origine nationale ou ethnique.

racisme
Y’a bon Banania vs Bécassine


Il faudra que la justice de la république nous réponde de la manière la plus claire.
Le peuple breton qui existe suffisamment pour se faire cracher à la figure, existe-il pour mériter la protection juridique liée à la reconnaissance d’une origine nationale ou ethnique ?
Question embarrassante pour la république française qui s’est construite sur la mort de nos vieux peuples, périphériques pour elle .
La réponse qui nous sera donnée aura le mérite de mettre à jour les rapports de domination en vigueur et notre vraie place dans la république.
La vraie république protège les droits de tous les peuples et peut-être même plus ceux sur lesquels on a tant craché.

Vous pouvez contacter Ader sur ses réseaux sociaux :

twitter.com/AderNordmann
facebook.com/AderNordmann/
linkedin.com/company/ader-nordmann/
instagram.com/adernordmann/


Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

2 commentaires

Riniac 13 octobre 2023 - 23h56

Toujours la sempiternelle pleurnicherie « bretonne ». Toujours la même rengaine éculée.
Mantrus.

Répondre
NHU Bretagne 20 octobre 2023 - 9h06

Bonjour Riniac. C’est vrai, si les Bretons pouvaient se laisser faire et insulter sans broncher, ce serait quand même plus facile.

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.