L’avenir de la Bretagne : Skol ar Sell, l’École B5, l’École de la Vision

L’avenir de la Bretagne : Skol ar Sell, l’École B5, l’École de la Vision

Skol ar Sell

Nous avons ici en Bretagne une terre, une mer, des talents et du courage.
C’est la jeunesse qui fera l’avenir de notre territoire.
Ensemble conduisons ce projet ambitieux, fort, essentiel pour nos pays !

Des acteurs du Territoire s’engagent pour faire émerger une nouvelle génération de leaders en Bretagne.

Nous faisons le constat que la prospérité de la Bretagne et sa vivacité entrepreneuriale sont intimement liées à l’émergence d’hommes et de femmes qui prendront le relai de leurs aînés. Ceux-là même qui ont par leur vision, leurs convictions, leur bon sens et leur esprit d’entreprise activement contribué à mener des projets au service de leur territoire. Le faisant rayonner au-delà des frontières régionales.

L’École de la Vision/Skol ar Sell.

Skol ar Sell est un dispositif général et innovant associant le passé et le futur. Également confrontant la théorie et la pratique qui vous donnera la chance d’un leadership entrepreneurial et territorial.
Nous utilisons boussole et sextant. Le GPS et l’accéléromètre nous ont conduit d’une réalité virtuelle à une réalité augmentée, l’intelligence artificielle, c’est la compilation qui permettra rapidité et précision.
L’école B5, Skol ar Sell est vision et volonté. Ce sont sciences et consciences qui construisent le leadership.
Un leader est de quelque part, l’entreprise est en son pays, et l’école B5, Skol ar Sell va vers eux.

La Bretagne est aujourd’hui à une croisée des chemins.

Nous pouvons subir les bouleversements du monde contemporain. Ou bien nous pouvons décider de former activement les acteurs d’une prospérité bretonne renouvelée. C’est ce pari de l’action volontaire que fait l’École B5, Skoll ar Sell. En préparant l’émergence d’une nouvelle génération de leaders – audacieux, capables, et désireux d’oeuvrer pour le développement de leur territoire. Cette génération est incarnée par des jeunes qui se sentent prêts à oser, à bâtir et à s’engager dans la création d’activités adossées à des valeurs fortes et porteuses de sens afin d’en devenir les dirigeants de demain. Ils se distinguent tant par leur expertise que par leur souci des équilibres humains et écologiques qui fondent notre vie collective. Ce sont des hommes et des femmes qui sauront discerner les ressources stratégiques de la Bretagne. Et qui auront à coeur de les faire fructifier dans le long terme.

L’avenir de la Bretagne.

Conscients de ces enjeux sociétaux, des ruptures qui surviennent, de la difficulté de la transmission du leadership, il est des entreprenants reconnus qui souhaitent aujourd’hui participer de ce mouvement et transmettre des clés à cette jeune génération désireuse d’entreprendre.
Excellence stratégique, compétence technique, mais aussi transmission intergénérationnelle et éthique de responsabilité sont donc au coeur de la conception du leadership portée par l’école B5, Skol ar Sell. C’est notre contribution collective au rayonnement de la singularité bretonne dans ce nouveau siècle !

Rejoignez Skol ar Sell.

Vous qui avez déjà une certaine expertise et de la technicité, vous voulez vous impliquer au-delà d’une vision portée par les marchés en combinant science, audace et conscience pour devenir un leader de demain. Alors vous êtes peut être l’un de ceux que nous accompagnerons au sein de l’école B5, Skol ar Sell.
Selon Strathena.fr, « la pédagogie évolue à la fois dans ses méthodes et ses contenus. Ceci est particulièrement vrai pour la stratégie d’entreprise, domaine vaste qui mélange le quantitatif et le qualitatif . L’école B5, Skol ar Sell vous offrira les 80 cours de stratégie construits par Xavier Fontanet et la participation à des concours pour tester vos connaissances. Vous pourrez jouer sur des échiquiers contre des intelligences artificielles de plus en plus pointues, contre les meilleurs, pour le devenir. »

La pédagogie de projet, au coeur de notre dispositif, a été inspirée des travaux de John Dewey, philosophe et pédagogue américain. Dewey a remarqué que l’enseignement théorique donne peu de résultats par rapport à l’enseignement pratique. Ce que nous prônons au sein de notre parcours, c’est le « learning by doing », « apprendre en faisant »

skol ar sell

Skol ar Sell – École B5 – cursus d’enseignement

Recrutement.

En fin de parcours de formation, au moment de votre entrée sur le marché de l’emploi, après un bac+3 ou bac+5.
Également en fin du cursus d’apprentissage, d’une période d’essai en entreprise.
Nous recherchons des hommes et des femmes ayant une forte culture économique et un intérêt prononcé pour l’actualité des entreprises et des marchés. Particulièrement attachés au territoire breton. Esprit d’analyse et potentiel entrepreneurial qui ne demande qu’à éclore, goût de l’initiative et de l’innovation sont les prérequis nécessaires pour entrer à l’École B5, Skol ar Sell.

Les règles du jeu.

Neuf mois d’incubation avec des apports en présentiel dans un lieu unique, aux portes de Rennes, proposant des conditions exceptionnelles d’apprentissage. La digitalisation vous permettra de vivre une partie de l’expérience depuis chacun des pays de Bretagne.
Vous intégrez une équipe avec deux ou trois de vos pairs.
Une entreprise du territoire vous confie un projet ambitieux et essentiel, relatif à l’un des actifs stratégiques de la Bretagne. Dans l’esprit du compagnonnage, vous rencontrez, sollicitez experts, cadres, dirigeants (etc.) là où ils se trouvent, pour nourrir vos compétences et mener à bien votre projet.
Seize jours d’apports collectifs et un mentor pour vous accompagner sur chacun des projets. Des outils digitaux à votre service.

A partir de ce postulat, notre projet repose donc sur trois grands principes.

Travail collaboratif.

Apprendre au contact de vos condisciples et de professionnels en faisant ensemble et en mutualisant les savoirs et savoir-faire, rompre avec l’approche habituellement très verticale de l’enseignement au profit de pratiques résolument collaboratrices devient central. L’apprentissage devient un moment de coopération et de partage de connaissances très impliquant dans lequel vous devenez pleinement acteur de votre formation. C’est une réponse concrète à la double logique de réciprocité et d’égalité. Les apprenants s’encouragent à se donner et à recevoir mutuellement des commentaires et à évaluer l’apprentissage de chacun. Cette dimension mimétique (apprendre en observant les autres et en les imitant) est pleinement intégrée au sein de notre parcours de formation.

La démarche projet.

Il apparaît que la pédagogie de projet est un modèle d’enseignement qui engage l’élève dans l’acquisition de connaissances, la construction de savoirs et le développement de compétences. L’élève est invité à se fixer un but et à avancer, conjointement avec ses pairs, dans un temps déterminé et grâce à l’accompagnement de son enseignant, vers la réalisation d’une production concrète qui sera présentée, à la fin de la démarche, à un auditoire préalablement sélectionné. La pédagogie par projet doit donc fournir l’occasion à l’élève de se fixer un but, de faire des choix, d’adopter une attitude de recherche, d’explorer, de discuter et de collaborer avec ses camarades pour réaliser et présenter une production concrète.

skol ar sell

Skol ar Sell – École B5 – répartition de l’apprentissage

L’utilisation des nouvelles technologies.

En plaçant le digital au centre du dispositif comme support d’apprentissage via les Mooc, le elearning, le business game, la connaissance n’est plus aujourd’hui circonscrite au périmètre de la salle de classe. Ces potentialités technologiques vont nous permettent de sortir virtuellement de la salle de classe, d’abattre les frontières géographiques et de repousser le périmètre de celle-ci pour élargir son horizon via le digital, aux seules fins d’aller chercher le savoir et la connaissance le plus pointu possible aux 4 coins du
monde en faisant !
Répartition de l’apprentissage d’après l’étude de Morgan McCall, Robert W. Eichinger et M. Lombardo*

* C’est en 1996 qu’apparaît le modèle 70/20/10, résultat des travaux de recherche menés par les scientifiques Morgan
McCall, Robert W. Eichinger et Michael M. Lombardo du Center for Creative Leadership.

Et au bout des neuf mois, que se passe t-il ?

Vous présentez votre travail à un jury composé d’acteurs du territoire qui validera vos compétences et vous remettra un certificat d’excellence. Puis vous intégrez une entreprise du territoire ambitieuse qui s’engagera à vous offrir des perspectives de carrière en son sein et à vous faire monter progressivement en compétences et responsabilités pour faire de vous un leader de demain

Convaincu(e) ? … contactez-nous !
Où ? Rue Fernand Robert 35042 Rennes – Tél 02 99 59 34 94 – www.the-land.bzh
Quand ? Démarrage en Octobre prochain
Comment ? Dossier d’inscription à télécharger sur www.ecoles-sup-territoires.com

Ils et ellent s’engagent au sein de l’École B5/Skol ar Sell, pour faire émerger une nouvelle génération de leaders en Bretagne.

skoll ar sell

Skol ar Sell – École B5 – Aziliz GOUEZ

Aziliz GOUEZ

«Penser et agir à hauteur d’homme ; réconcilier éthique, économie et écologie à l’échelle de nos pays bretons, tel est l’impératif essentiel si nous voulons construire la Bretagne de nos voeux les plus chers
Fille d’agriculteurs, anthropologue de formation et européenne convaincue, Aziliz Gouez a été la plume du Président de la République d’Irlande, Michael D. Higgins. Également collaboratrice de longue date de l’Institut Jacques Delors. Aujourd’hui responsable de la mission« Culture et Valeurs » chez Ubisoft International.

 

 

skol ar sell

Skol ar Sell – École B5 – Xavier FONTANET

Xavier FONTANET

«Alain et Jakez sont des gens formidables !
Je soutiens l’école B5, Skol ar Sell. J’y apporterai mon expérience internationale.»
Xavier Fontanet est un chef d’entreprise français. Il dirige de 1991 à 2010 le groupe Essilor, qui connaît sous sa direction une croissance sans précédent. En 2007, Xavier Fontanet contribue à la Commission pour la libération de la croissance française, dite commission Attali.

 

 

skoll ar sell

Skol ar Sell – École B5 – Jakez BERNARD

Jakez BERNARD

«Entreprendre, c’est prendre sa vie en main, et aussi son destin professionnel, nous sommes tous appelés à le faire, je le crois
Jakez Bernard est un producteur événementiel et audiovisuel. Également initiateur et producteur de l’Héritage de Celtes et Président de Confluences.BZH. Par ailleurs, il fut Président de Produit en Bretagne pendant sept années.

 

 

skol ar sell

Skol ar Sell – École B5 – Erik ORSENNA

Erik ORSENNA

«Il ne faut pas confondre l’unité de la vie et la globalité de l’économie. Nous sommes à un moment charnière. Notre chance serait d’admettre de devoir changer. Ma seule terreur, c’est que tout recommence comme avant
Erik Orsenna est économiste de formation. Après des années d’enseignement, il devient conseiller culturel du président François Mitterrand avant d’entrer au Conseil d’État. Aujourd’hui, c’est un entrepreneur très investi dans le développement durable. Écrivain, membre de l’Académie française, il a reçu le prix Goncourt pour L’Exposition coloniale.

 

skoll ar sell

Skol ar Sell – École B5 – Alain GLON

Alain GLON

«Le futur sera meilleur si on le construit ensemble. Le monde le sera aussi, si l’on considère la Bretagne»
Alain Glon est le fondateur et ancien PDG du groupe d’agroalimentaire Glon qui est une entreprise de taille mondiale. Il a été Président de l’Institut de Locarn, un cercle patronal implanté en Centre-Bretagne.

 

 

 

skol ar sell

Skol ar Sell – École B5 – Danielle EVEN

Danielle EVEN

«Faire le pari de la connaissance et de la re-connaissance, faire le pari de la jeunesse, des femmes et des hommes d’ici et d’ailleurs.»
Danielle Even est éleveur de porcs à Saint-Donan et adjointe au maire de sa commune. Également élue à la présidence de la chambre d’agriculture des Côtes d’Armor. Elle est aussi la première femme à présider une chambre d’agriculture en Bretagne. Présidente de l’association Agriculteurs en Bretagne et a été promue au grade de chevalier de la légion d’honneur par le ministère de l’agriculture en janvier 2020.

 

 

skoll ar sell

Skol ar Sell – École B5 – Karim BOUDJEMA

Karim BOUDJEMA

«Quelle belle initiative. Qui met en avant le labeur du laboureur. Creuser un sillon. Semer son champ. Et faire pousser sa vie
Karim Boudjema est un chirurgien franco-algérien. Inventeur de la greffe auxiliaire du foie. Et considéré de nos jours comme l’un des meilleurs chirurgiens du monde dans le domaine de la chirurgie du foie. Il est chef du service de chirurgie hépatobiliaire et digestive au CHU de Rennes et Président du Comité scientifique du Fonds Nominoë- CHU de Rennes.

 

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi.

Du rêve aux possibles : le devenir breton.

Bretagne, terre occidentale d’Europe pour réinventer le Bien-Vivre.

Le Nouveau Défi Armoricain, réflexions sur l’avenir de la Bretagne.

Previous Quand la bourgeoisie parisienne pratiquait le safari en Bretagne
Next La brittophobie des Pays de la Loire, la région factice

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 277 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Vu de Bretagne : les Gilets Jaunes et les PIGS, quel rapport ?

Les nouveaux PIGS arrivent … PIGS vous avez dit ? Et si la crise des gilets jaunes, n’était en fait que la queue de comète de la « crise grecque

Calendrier de l’Avent de Penn ar Box

Penn ar Box et Bières Bretonnes lancent leur cinquième calendrier de l’Avent. Le calendrier de l’Avent de bières bretonnes revient cette année avec une bière unique brassée à la crêpe

Des minorités ethniques en Europe ?

La FUEN est l’Union Fédérale des Minorités en Europe. En anglais : Federal Union of European Nationalities. La définition officielle d’une minorité ethnique est simple. En fait, il s’agit d’un

3 Comments

  1. Boned ruz
    juin 19, 06:07 Reply

    Hag un tamm mat a vrezhoneg ‘vo ganto? Liv Istor Breizh ivez? Gallout a rit atersiñ an tud e penn an traoù? Ar yezh a zo an hini danvez a lakaat ur bopl bennak da grouiñ ar pep gwellañ evit he dazont… N’eo ket? Hep ar yezh… pe dazont a vo? an heñvelladur!…

  2. Penn kalet
    juin 21, 09:09 Reply

    Pour Boned ruz ,je parle et lis le Breton cependant je vous répond en français ,car en écriture je fais des fautes .A chacun sa spécialité , à l’heure actuelle vu les circonstances ,je pense que le mouvement Breton devrait adopter deux stratégies , politique et économique d’une part en ayant pour but de toucher le plus grand nombre ,vu que potentiellement une grande partie de la population ne serait pas défavorable à l’émancipation de la Bretagne sans que la langue bretonne ne soit sa première priorité ,c’est un peu ce qui se passe en Ecosse .De l’autre il y a une minorité qui se bat bec et oncles pour la promotion de la langue bretonne ,la politique et l’économie n’étant pas pour nombre d’entre eux non plus leur tasse de thé .Ces deux stratégies élargiraient les champs d’actions .

  3. Boned ruz
    juin 21, 22:05 Reply

    Salud dit Penn kalet … (un tamm ac’hanon ivez)…a-du emaon ganeoc’h met e fell din resisat ma soñj memesrtra: Ur benveg a-stroll ez eo ar yezh d’ur bopl bennak hag an hini kentañ eo ouzhpenn! Me a gred… Pezh a fell din lavarout eo : ar brezhoneg a zegas un doare soñjal ispisial da Vreizh ha gant-se e teu un doare embreger disheñvel diouzh hini gall da skouer… ha setu anaoudegezh Vreizh lakaet da vat hag en un doare padus ‘ba ar jeu ekonomikel etrebroadel… Hep brezhoneg ne vo ket diforc’h mui etre Breizh ha Bro C’Hall… a-benn nebeut. Lonket e vo strivoù ar vro gant ar re vrasañ… Un dibab mallus eo!
    A galon, ken vi lennet!

Laissez votre réponse