✅ Le variant Delta, premier d’une longue série ?

✅ Le variant Delta, premier d’une longue série ?

Nous sommes le 1er Août 2035 et le Président Macron vient de faire son allocution mensuelle.

En effet, depuis octobre 2022, l’intervention présidentielle est devenue mensuelle, fixée à chaque premier jour du mois, à 20:00 précises. Sur tous les médias d’état et subventionnés par ce dernier.
Depuis quatre mois déjà le variant Omega4 est en forte progression dans l’Hexagone. Les trois précédents variants Omega datant de Février 2024, Septembre 2027 et Avril 2029. Les six doses d’ARN pour les trois précédents variants Oméga semblent insuffisants pour lutter efficacement contre l’Omega4. Le président annonce donc l’obligation d’injection d’une dose supplémentaire d’ARN pour ce variant Omega4. Et cela dès le 15 Août.

Par ailleurs, voici le point de situation pour le variant Delta et les sept autres variants encore en circulation active:

Le variant Delta est en nette progression après presque dix ans de faible activité.

Il circule très activement dans toute l’Europe (Zone 1 et QR Code 11). Le nouveau variant du variant Delta d’origine est le post-variant Delta2. Pour ce dernier, les laboratoires pharmaceutiques préconisent trois injections d’ARN-O4 sur une période de six mois.

Les variants Alfa et Beta sont maintenant circonscrits en Europe du sud (Zone 3s et QR Code 612).

Il semble que le programme UE27SafeAB ait réussit à endiguer ces deux variants au sud d’une ligne Pyrénées Alpes. Là-bas, les variants Alfa et Beta causent des dommages assez sévères. Ainsi, les autorités de santé annoncent un taux de décès de 0,018% de l’ensemble de la population.

Le variant Omicron est surtout actif en région parisienne dans l’Hexagone (zone 4a et QR Code 643b).

Ce variant semble incapable de se répandre au-delà. Les scientifiques ignorent toujours pourquoi ce variant semble incapable de « vivre » en-dehors de cette zone.
Et c’est tant mieux car ce variant est très virulent et cause des dommages psychologiques désastreux et irréversibles. Malgré tout, par sécurité maximale, cette zone 4a est fortement déconseillée. Même pour celles et ceux ayant reçu les douze double doses de vaccin ARN-M obligatoires. Une frontière sanitaire a été établie autour de cette île dite de France, avec quatre check-points gardés 24/24.

Le variant Epsilon en est à sa huitième année et cause toujours de gros dommages en Amérique du nord et Scandinavie (zone 3g et QR Code 1234snd).

Le traitement initial devant protéger de ce variant Epsilon comportait trois doses d’ARN-ss4. Rapidement elles se sont avérées insuffisantes, selon les laboratoires « mainstream », et cette année, le traitement anti Epsilon comporte onze injections.

Lambda est le variant qui sévit depuis deux ans surtout dans toute l’Amérique du sud (Zone 4p et QR Code 614ams).

Compte tenu de l’interdiction stricte des transports internationaux aériens, maritimes et terrestres, et des fermetures totales des frontières depuis le 1er Janvier 2024, le variant sud-américain Lambda reste heureusement confiné sur ce continent. Heureusement car sa contagiosité est fulgurante. Actuellement, seuls 48% des sud Américains ont reçu les quatre doses d’ARN-L1 recommandées par les quatre laboratoires agréés dans le monde pour produire et vendre (j’allais dire « distribuer » … lol!) les traitements obligatoires.

Le variant Gamma est un variant mystérieux que les scientifiques ont du mal à cerner (Zone 66 et QR Code 66g).

Apparu pour la première fois au Japon, il est très inégalement réparti à la surface du globe. On le trouve très actif bien sûr sur l’archipel nippon, où il est apparu en 2028. Également dans l’ouest de l’Australie. Plus étonnamment dans les îles du Golfe du Mexique (Cuba, Antilles …) et sur l’archipel indonésien. Ce variant Gamma ne cause tout au plus qu’une forte toux et un peu de fièvre durant deux à quatre jours. Seuls quelques cas d’hospitalisations courtes sont à déplorer, mais aucun décès. Il est cependant obligatoire dans toute cette zone de subir l’injection de deux doses d’ARN-nada pour obtenir son QR Code personnel.

Enfin, le variant Zeta, pour clore cette liste temporaire des variants actuellement présents dans le monde (Zone 44z et QR Code 114z1)

Il est très récent et les scientifiques n’ont pas de données pour en apprécier son éventuelle dangerosité pour l’Homme. Étrangement, il a été déjà repéré sur tous les continents et façon diffuse. De fait, il est extrêmement surveillé, car s’il venait à être dangereux, sa diffusion très large en ferait un variant très redoutable. Les quatre laboratoires officiels travaillent bien sûr déjà à l’ARN adapté.

 

variant delta

Les variants varient … Après le Delta ?

Autorisations de déplacements.

Les frontières se sont plus ou moins hermétiquement fermées depuis déjà plusieurs années. Le mot d’ordre est d’empêcher absolument que les variants puissent migrer d’une zone à une autre. Chaque Citoyen du monde possédant un téléphone portable s’est vu attribuer son QR Code pour pouvoir évoluer dans sa Zone de confinement. Ceux, finalement les plus nombreux, trop pauvres pour posséder un téléphone portable, sont condamnés à un sédentarisme forcé et très stricte.
Pour chaque Zone, votre QR Code personnel, selon le nombre de doses d’ARN que vous avez reçu, vous permet de profiter de certaines facilités … ou pas. En effet, l’entrée dans les salles de spectacles, restaurants de loisirs/plaisir, lieux de culte, grands magasins, musées et autres lieux culturels … et la liste est longue, est ainsi conditionnée.
Les restaurants d’entreprises sont exempts car on ne peut plus être salarié d’une entreprise, quelle que soit sa taille, si on ne prouve pas avoir reçu le nombre de doses adapté.

Des « camps d’informations » ont été mis en place, surtout dans l’Hexagone, en Turquie et au Turkmenistan, pour isoler les personnes refusant de recevoir les doses d’ARN.

Ces personnes sont soumises à des « cours d’information sur les risques des variants » et ne peuvent en sortir qu’après s’être engagées par écrit à commencer leur traitement.
Un nombre important d’activités sont partiellement passées dans le domaine du marché noir, et sont traquées par des brigades spéciales.

Inventer des masques.

Depuis l’apparition du Covid19 que l’on peut considérer maintenant comme le variant zéro de ces contagions planétaires, et le variant Delta qui suivit, les masques qui furent d’abord inutiles, puis obligatoires, ont considérablement évolué.
Selon les spécificités des variants, le type de masque obligatoire n’est plus le même. Pour garantir un bon approvisionnement et une qualité des produits, ce sont les quatre laboratoires exclusifs en production et commercialisation des liquides d’injection, qui sont depuis huit ans, les seules entreprises autorisées à produire les masques.

Avertissement
Ce texte n’est ni un appel à la vaccination anti Covid, ni un appel à la non-vaccination anti Covid.

 

Également à ce sujet,

✅ Covid en Bretagne : 3 fois moins de morts qu’en France !

La crise du Covid est révélatrice de l’obsolescence de la Ve République

Previous ✅ Le Collier de l'Hermine 2021 honore quatre personnalités bretonnes.
Next ✅ Festival de Cornouaille : Université d'été et conférences

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 341 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Acharnement et discrimination linguistique en Bretagne.

La République en flagrant délit de discrimination linguistique … à nouveau. Après le tildé du ñ du prénom breton Fañch d’un nouveau-né de la région de Kemper, voici le refus

Putain de virus – Virus gast … poème du Covid-19

Putain de virus ! (traduction du poème breton original écrit ci-dessous le 28 mars 2020  traduit librement pour les rimes en langue française) Aucun bruit alentour, parfum d’angoisse obsédant Qu’attendent

La Bretagne a refusé l’écotaxe. Accepterons-nous la cathotaxe ?

L’animateur télé Stéphane BERN vient d’avoir une idée : et si on faisait payer l’entrée dans les cathédrales ? Una cathotaxe bientôt ? A Paris dans leurs lointains ministères feutrés,

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse