Breton(ne)s, soutenons notre économie bretonne en priorité.

Breton(ne)s, soutenons notre économie bretonne en priorité.

Crise du Covid-19 : soutenons notre économie bretonne d’abord.

La crise sanitaire du coronavirus Covid-19 dans laquelle nous entrons à peine va détruire des dizaines de milliers de vies dans l’Hexagone. Dont en Bretagne.
Cette crise sanitaire sans précédent dans l’histoire contemporaine entraîne déjà d’autres crises. Ces crises superposées vont ensemble détruire sans aucun doute des pans entiers de notre système.
Parmi ces crises, il y a une crise boursière et financière qui est déjà en cours et nous entraîne au niveau des heures les plus sombres de la crise dite de 29.
Un autre crise émerge aussi en ce moment : une crise économique et alimentaire.

L’usine du monde a fermé ses portes …

De plus en plus de personnes sentaient depuis plusieurs années déjà, la fragilité de la mondialisation à tout-va. Par ailleurs, s’était progressivement installé un état de dépendance pour trop de produits. Dont les denrées alimentaires. Et y compris pour des produits alimentaires que la Bretagne est tout à fait capable de produire. Aujourd’hui, et soudainement, nous nous trouvons désemparés et dépourvus. La Chine, la plus importante usine du monde, est à l’arrêt total. La crise sanitaire se propage à travers le monde, et les autres usines ferment une à une. Avec une inconnue absolue : nous ne savons absolument pas quand elles ré-ouvriront.
Quand sera terminée la crise sanitaire, les structures encore vivantes pourront re-démarrer. D’une part progressivement. D’autre part, d’abord pour les nationaux, ne parvenant sans doute pas de suite à produire suffisamment pour exporter.

La Bretagne …

Ce pays est un des plus puissants en Europe pour l’agriculture et l’agroalimentaire.
Nous appelons dès aujourd’hui les 4,8 millions habitants que nous sommes en Bretagne à privilégier les entreprises bretonnes pour leurs achats. Nos entreprises, de quelque secteur d’activité qui soit, doivent continuer à fonctionner le plus longtemps possibles. Il en va de leur survie, donc également en grande partie de la nôtre. Nous travaillons dans ces entreprises, ou pour elles. Nos familles, nos amis, nos voisins … y travaillent.
La solidarité bretonne si réputée doit jouer à plein.
Il faut sauver notre tissu économique en Bretagne. Et qui mieux que nous pour le faire ?

soutenons_notre_economie_bretonne

L’agriculture bretonne est largement excédentaire – #CroirePlusEnNous #JeSuisAutonome

Privilégier l’achat breton.

Les containers et les avions cargo sont immobilisés. Les poids-lourds roulent encore, et nos grandes surfaces alimentaires sont ouvertes. Votre boîte de sel fin doit, coûte que coûte, être de Guérande. Achetez Hénaff pour vos pâtés et Furic pour vos poissons en boîtes. Privilégiez systématiquement les produits, alimentaires, culturels et autres, labellisés Produit en Bretagne.
Cette situation de relative pénurie, mettez la à contribution pour vous mettre au circuit-court, si ce n’est pas déjà fait. Tous les producteurs locaux sont à votre porte pour vous fournir leurs beaux et bons produits. Allez sur ce site www.mangeons-local.bzh pour découvrir les producteurs locaux en circuit-court les plus proches de chez vous dans toute la Bretagne.
Tant que nous pouvons encore rouler …

circuit court

Le circuit court alimentaire en Bretagne a un nom : Mangeons local en Bretagne

Et l’après … ?

Nous espérons que cet effondrement aura ouvert les yeux à nombre d’entre nous. Quoiqu’il en soit, plus rien ne sera pareil après. La mondialisation telle qu’organisée jusqu’à ces derniers jours n’est pas une solution de vie pérenne. Elle apporte trop de dégâts face à ses bienfaits.
Les entreprises bretonnes auront encore, et surtout, besoin des Breton(ne)s après. A la sortie du tunnel dans lequel nous entrons à peine. Nous devrons être là, pour continuer, pour amplifier nos bonnes habitudes d’achat. Nous devrons acheter breton, local, circuit-court. Ces entreprises sont en symbiose avec nous qui vivons autour d’elles, grâce à elles.
On l’avait trop oublié.
Nous le réapprenons …
Soutenons notre économie bretonne !

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi.

Circuit court alimentaire et Mangeons local en Bretagne

Produit en Bretagne, une initiative unique en Europe.

Previous Colère du BTP région Bretagne administrative face au pouvoir central
Next Non au tourisme sanitaire, en Bretagne comme ailleurs.

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 344 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

✅ Assiste t-on a un ethnocide en Bretagne ?

Ethnocide : doit-on attendre un geste de la France ? Début juillet dernier, l’ONU condamnait fermement le «pays des droits de l’Homme» pour sa politique linguicide vis à vis des

Une Union Celtique entre le Pays de Galles, la Bretagne, et …

Une Union Celtique sérieusement envisagée. En fait il suffit de connaître l’Histoire et un peu de géographie pour mieux comprendre ce projet. En effet, l’Histoire de Bretagne est depuis la

✅ Le Top 15 des villes les plus peuplées de Bretagne

Quelles sont les quinze villes les plus peuplées de Bretagne ? Avant de vous donner le Top 15 des villes les plus peuplées de Bretagne, nous allons vous présenter quelques

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse