Breizh Wash, la lessive écologique et bretonne dont tout le monde parle.

Breizh Wash, la lessive écologique et bretonne dont tout le monde parle.

Les interviews de NHU Bretagne.

Breizh wash est une aventure entrepreneuriale bretonne tellement unique que nous avons voulu rencontrer son inventeur.

Bonjour Guillaume, et merci de nous recevoir dans vos bureaux pour nous présenter cette lessive dont tout le parle actuellement.

S’il vous plaît, qui êtes-vous, Guillaume ROPARS ?

Je suis originaire de Bourg des Comptes dans le 35. J’ai trente sept  ans, séparé, un enfant. J’ai un BEP électronique et j’ai été cariste en Intérim dans les filiales de PSA pendant quelques années.

Pourquoi et comment la lessive, sachant que c’est un marché que l’on imagine « réservé » à quelques grands groupes lessiviers chimiques européens ?

Ecologiste dans l’âme, j’ai appris un jour qu’avec l’expansion de la pétrochimie dans les années 60-70, les ingrédients naturels que nos grands-mères utilisaient avaient été remplacés par des ingrédients de synthèses. Alors je me suis dit que nous pourrions refaire l’inverse. C’est de là, que j’ai commencé à étudier les composants. Afin de me fabriquer ma propre lessive en tenant compte qu’il fallait adapter les recettes de grands-mères. Car nous n’avions pas les mêmes pratiques (utilisation de sauces multiples qui n’existaient pas auparavant). Trouvant dommage de gaspiller cinquante litres d’eau potable en moyenne pour une machine de cinq kilos, j’ai voulu aussi pouvoir récupérer l’eau de mon lave-linge.

Mon banquier …

Un jour, en parlant avec mon banquier, je lui ai dit que je réutilisais l’eau du lave-linge pour arroser les fleurs et les légumes. Il me dit que si j’arrive à prouver cela par un laboratoire indépendant, il y aurait quelque chose à faire. J’ai fait les analyses et le résultat a été impressionnant. En effet, en utilisant ma lessive, l’eau qui ressort est à 0% d’écotoxicité. Je retourne voir le banquier et il m’annonce que je pourrais créer une entreprise pour diffuser ma lessive.  Il me rapproche de Brocéliande Initiative pour m’aider dans le démarrage et m’octroie un prêt bancaire. J’ai commencé à vendre sur les marchés puis après avoir trouvé un revendeur voulant prendre ma tournée, je suis allé sur d’autres marchés.

Ensuite, j’ai fait les foires et salons bio. Quand j’ai eu suffisamment d’assise (financière, production…), j’ai voulu convertir encore plus de monde à l’utilisation d’une lessive respectueuse de l’environnement. C’est là que j’ai créé la marque « BREIZH WASH » et que j’ai adhéré au réseau « Produit en Bretagne ». Cela fait maintenant un an que j’ai commencé à diffuser ma lessive dans les magasins bretons (toutes enseignes).

Breizh wash

Guillaume ROPARS, le Breton par qui tout a commencé …

Produit en Bretagne.

Notre adhésion à l’association Produit en Bretagne permet de mettre en avant nos valeurs, à savoir :

  • Le développement économique de la Bretagne.
  • La conservation et la création d’emplois.
  • Avoir une politique de qualité et de respect de l‘environnement.
  • Nos bâtiments sont alimentés à 100% par de l’électricité d’origine renouvelable.
  • Nos déchets sont traités par une société basé à dix mètres de notre société.
  • Nous avons une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) même si cela n’est obligatoire que pour les très grandes sociétés.
  • Notre implication dans le tissu social de la Bretagne.
  • Nous sommes partenaire du Festival Les Arts Sonnés. Car eux aussi partagent nos valeurs, c’est un festival familial à taille humaine qui créé du lien, des échanges.

En quoi cette lessive BreizhWash est-elle révolutionnaire ?

Qu’apporte t-elle de plus, ou de différent, par rapport aux dizaines de marques déjà présentes en grande distribution ?

Déjà cette lessive est exceptionnelle du fait que nous pouvons récupérer toute l’eau du lave-linge pour arroser le potager et aussi pour toutes les activités ne demandant pas d’eau potable ( nettoyage terrasse, chaussures de foot…). Puis elle est économique. En effet, elle est vendue dans les douze euros pour cinquante lavages. Concentrée, un kilo réalise cinquante lavages, ce qui est trois fois moins que les lessive classiques. Donc gain de place dans les placards. Également trois fois moins de besoin de transport pour le même équivalent de lavage.

Pratique, plus besoin d’autres produits, avec la lessive Breizh Wash, tout est dans le pot.

Lessive, détachant, protection de la machine à laver. Écologique, elle est certifié par l’organisme ECOCERT. 100% des ses ingrédients sont d’origine naturelle et elle est biodégradable. Elle a été testé sur la peau de vraies personnes et validée par un médecin dermatologue. Tout cela m’a permis de gagner le Trophée de l’Innovation par le bassin versant de Rennes organisé sur les initiatives pour la sauvegarde de l’eau ainsi que d’être le Coup de Cœur OUEST France-Produit en Bretagne 2018 dont vous pouvez retrouver l’article ici :

https://www.ouest-france.fr/economie/industries/rse-breizh-wash-la-lessive-biodegradable-et-bretonne-5847555

Qui vous a aidé depuis les débuts de cette belle aventure, et qui vous aide encore aujourd’hui ?

Brocéliande Initiative au début pour la création de la société. Maintenant je suis ne suis plus accompagné du fait que cela fait maintenant dix ans que je suis à mon compte.
http://www.initiative-broceliande.bzh/

Breizh wash

Breizh Wash la lessive 100% bretonne

Alors que vous manque t-il pour acquérir encore plus de visibilité ?

De la communication mais cela a un certain prix. Je communique beaucoup sur Facebook afin de créer une véritable communauté de personnes voulant avantager réellement les produits locaux, ce qui permet de faire du bouche à oreilles.

Pourquoi cet attachement à la Bretagne ?

Je suis Breton d’origine. Ma famille paternelle est de Lorient. Pour moi, nous avons tout en Bretagne. Quand je dis que je pars en vacances en Bretagne, des gens rigolent en me disant que je pourrais aller ailleurs. J’ai eu l’occasion de voyager à travers la France et à chaque fois je me disais qu’il manquait quelque chose et que j’avais tout en Bretagne.
De l’emploi qualitatif, une société agréable à vivre, un esprit collaboratif, des paysages à couper le souffle, la mer, la montagne, la campagne, des supers produits.
C’est pourquoi, je suis revenu m’installer en Bretagne et que j’y vis à l’année.

Comment se passe le développement en grande surface ?

Je me heurte à une grande difficulté.
En effet, dans les magasins, vous pouvez presque tout comparer : les petits pois au kilo, les mouchoirs ou les préservatifs à l’unité.
Mais pour la lessive, c’est resté au kilo alors que le poids n’a rien à voir avec le prix.

C’est le nombre de lavage qui compte, et voici un exemple.

Quand vous prenez une lessive classique de 3 kilos/litres qui représente 30 lavages et qui est vendu 10 euros, vous voyez affiché 3.30 euros le kilo/litre.
Avec la lessive Breizh Wash, 1 kilo = 50 lavages pour 12 euros donc affichée à 12 euros le kilo.
La réaction du consommateur est de dire que ma lessive est super chère.

Donc faisons le calcul :

Lessive classique : 10 euros pour  30 lavages = 0.33 euros le lavage
Lessive Breizh Wash : 12 euros pour  50 lavages = 0.20 euros le lavage
Nous sommes bien moins cher, surtout qu’il n’y a pas besoin d’autres produits en complément.

Guillaume, nous vous remercions de votre accueil et du temps que vous avez bien voulu nous consacrer.
Nous vous souhaitons tout le meilleur possible pour la suite et restons à votre entière disposition pour reparler de Breizh Wash dans nos colonnes et sur l’ensemble de nos réseaux sociaux.

#CroirePlusEnNous

La Bretagne terre d’innovation : lire aussi l’article consacré à Osmobio.

Précédent Population en Bretagne
Suivant Et le c'h des prénoms bretons toujours interdit en Bretagne.

A propos de l'auteur

La Rédaction
La Rédaction 154 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors La Rédaction.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Bugaled Breizh, la bande dessinée qui accuse

Bugaled Breizh le 15 Janvier 2004 Je me souviens fort bien de ce jour-là. Une journée par comme les autres ! Surtout pour cinq familles, un pays, une région, une

Mammifères en Bretagne

Tome IV d’une collection consacrée à la faune en Bretagne : Mammifères en Bretagne Cet ouvrage, bien que rigoureux, ne prétend pas faire œuvre scientifique. Il s’adresse plutôt aux amoureux

Tost Magazine, ou comment révéler le Finistère.

Les interviews de NHU Bretagne : TOST. Cette fois, nous avons été à la rencontre des trois acteurs principaux d’un superbe magazine internet, TOST Magazine. Bonjour à vous Magali, Elfenn

5 commentaires

  1. Guislaine
    juillet 20, 09:05 Répondre
    Très intéressant! Mais comment se procurer cette lessive quand on est pas en Bretagne (même si je suis bretonne d'origine) ? Avez-vous des coordonnées? Un site web ? Merci d'avance
    • La Rédaction
      juillet 20, 09:14 Répondre
      Bonjour Guislaine, et merci de votre intérêt. Sur le site https://www.breizh-wash.bzh/ figurent les points de vente sur les cinq départements de Bretagne et pour l'export :) il y a une boutique de vente en ligne. A votre disposition. Merci de nous suivre sur l'ensemble de nos réseaux sociaux. Bonne journée. Cordialement/A galon.
  2. SIMONE BAT
    septembre 10, 09:48 Répondre
    bonjour, etes vous distribués dans les magasins biologiques ? je suis la commerciale de la revue biocontact. bien cordialement

Laissez un commentaire