voeux en breton

Présenter ses voeux en breton est de plus en plus normal

de NHU Bretagne
Publié le Dernière mise à jour le

Comment présenter des voeux en breton ?

Des voeux en breton est une tendance forte et durable qui gagne toute la Bretagne, et même bien au-delà. Face à une certaine hégémonie de langues dites dominantes comme l’anglais, voire le français, de plus en plus de Bretonnes et de Bretons optent pour des vœux en breton. Souhaiter des vœux en anglais en Bretagne a été tendance à une période. Les temps changent, la société évolue et l’avenir est au breton.

Même de la part de personnes ne parlant pas notre langue. Et même bien au-delà de la seule Bretagne. En effet, la diaspora bretonne internationale est très importante. Elle s’approprie également cette tendance de fond à souhaiter des vœux en breton.

De plus en plus évident depuis déjà plusieurs années. Voici les trois vœux les plus souhaités en brezhoneg / breton.

Dire Bonne Année en breton : Bloavezh mat

C’est sans doute le vœu le plus courant et le plus usité en breton. Ces deux mots, littéralement Année bonne en langue française, sont éternels.
NHU Bretagne en profite pour vous souhaiter avec quelques jours d’avance Bloavezh mat. Que cette année 2023 qui va bientôt commencer vous apporte, à toutes et à tous, du bonheur et de la santé.

Le Rugby Club Vannes présente ses voeux de Bonne Année en breton
Le Rugby Club Vannes présente ses voeux de Bonne Année en breton

Voeux en breton et comment dire Joyeux Noël en breton : Nedeleg laouen

Souhaiter Joyeux Noël en breton est une bonne habitude qui se généralise de plus en plus.
Sur les réseaux sociaux en particulier, les plus jeunes s’emparent de plus en plus de ces expressions, nouvelles pour beaucoup d’entre eux. Nouvelles mais très en prise avec le monde moderne qui nous entoure. L’appropriation de ces vœux en breton permet aussi une identification à une communauté. Et ce côté tribu est très présent dans le quotidien, en particulier des adolescents bretons.

voeux
Nedeleg laouen d’an holl

Bon anniversaire en breton : Deiz ha bloaz laouen

Les classiques et ordinaires Happy birthday to you anglais et Joyeux anniversaire français n’ont plus le vent en poupe. Ces temps-ci, on souhaite de plus en plus les vœux d’anniversaire en breton.
Et en le chantant, juste après avoir soufflé les bougies, ce Deiz ha Bloaz Laouen fonctionne parfaitement.
Deiz ha bloaz la-ou-en, Deiz ha bloaz la-ou-en …
Il faut juste marquer un très léger temps d’arrêt entre la, ou et en de laouen. Essayez !
Littéralement, Jour et année joyeux.

Pour des vœux en tutoyant cela devient Bloavezh Mat dit (à toi), Nedeleg Laouen dit et donc Deiz ha Bloaz Laouen dit.
Et si vous vouvoyez la personne à qui vous souhaitez ces vœux, le dit devient deoc’h.
D’an holl signifie « à tous » en langue française.
Dans la partie plus orientale de la Bretagne, c’est en gallo que l’on se souhaite les bons voeux.

Bon anniversaire
Bon anniversaire / Deiz ha bloaz laouen

 

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

6 commentaires

BERMIAL 28 décembre 2018 - 8h16

et en breton , comment dit ton
 » dièse «  » au lieu du «  » hachetague «  » habituel
merci a vous

Répondre
La Rédaction 29 décembre 2018 - 13h40

# dièse = arouez uhelaat
@ arobase = krogenn (prononce kroguen)

Répondre
Jean-Luc Laquittant 24 décembre 2022 - 18h48

La Bretagne ayant deux langues, l’on peut également souhaiter ses voeux en gallo, et il y a plusieurs manières de la faire. Mais pour moi la plus courante est aussi la plus ancienne  » AGHILANEU » que ces ignares de français ont travesti (comme toujours) en « Au gui l’an neuf ». AGHILANEU que les druides disaitent « O GHEL AN HEU » signifie je vous souhaite une bonne année et « QUE LE BLE SE LEVE » dans la vieille langue des gaulois Armoricains, que les gallos on conservé.

Répondre
Penn kaled 25 décembre 2022 - 8h53

Nedeleg laouen ,cependant je suis surpris de votre affirmation comme quoi le gallo serait l’ancienne langue des gaulois armoricains .Ce gaulois d’après César était compris de l’autre coté de la Manche du moins dans les régions proches de l’océan ,ce qui invalide votre affirmation .Maintenant il est possible que le gaulois a influencé un peu le gallo langue d’oil .

Répondre
Ignacius 3 janvier 2023 - 11h34

Chers amis, deux petites remarques : en français, on exprime, on formule, on présente, mais on ne souhaite pas des vœux. En revanche, on souhaite la bonne année. Ensuite, on met une majuscule à Français dans « ignares de français », car il s’agit de personnes. Les savants de Bretons ne sont pas dispensés de respecter les règles de l’orthographe. Bloavezh mat !

Répondre
Breizh ma bro 20 janvier 2023 - 9h14

😁🙏👍

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.