Je suis Bretonne et vous me connaissez tous : je m’appelle Mamie Nova …

Je suis Bretonne et vous me connaissez tous : je m’appelle Mamie Nova …

Nous continuons notre série « Je suis Breton(ne) ».
Après Jules VERNE, Éric TABARLY, Louis LE DUFF et Yves ROCHER, Bretons vrais, voici Mamie Nova, Bretonne fictive et  marque produit très connue de tous.

Mamie Nova est Bretonne …

Qui ne connaît pas la célèbre Mamie Nova ? Mais saviez-vous qu’elle est Bretonne ?
Un peu d’histoire …
Cette Mamie bretonne est née en 1949 et fait partie du groupement laitier breton Laïta depuis 2009. Laïta (du nom d’une rivière du sud Finistère) est l’enseigne du regroupement de trois entités agricoles et de transformation laitière. Dont les coopératives Even, Triskalia (ex Coopagri Bretagne) et Terrena.
Laïta collecte les laits crus réfrigérés de plus de trois mille exploitations laitières bretonnes et emploie presque autant de salariés. Vous connaissez les marques Paysan Breton, Régilait et Madame Loïk : ce sont aussi des marques de Laïta.

Et vit en Bretagne.

En effet notre célèbre Mamie a son siège social à Brest. Ses sites de transformation et de production se situent dans trois des cinq départements bretons. En l’occurrence à Ancenis en Loire Atlantique. Également en Penn ar Bed, plus précisément à Landerneau et Ploudaniel. Enfin en Côtes d’Armor à Créhen, Yffiniac et Lanfains.
Mamie Nova est cette Grand Mère bretonne qui nous régale de yaourts, de crèmes et de desserts fondants à coeur. Vous connaissez tous sa silhouette et son visage.
Il existe donc bien la possibilité de représenter de façon sympathique une Bretonne. Mamie Nova a une bouche par exemple, contrairement à Bécassine, autre représentation imagée de la femme bretonne. Mais purement caricaturale et humiliante.

Previous Appel à la mobilisation de Jean Michel LE BOULANGER
Next Breizh Diaspora, la nouvelle communauté des Breton(ne)s du monde entier.

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 338 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

« Notre rêve ne mourra jamais », par Alex SALMOND

Entretien avec Jacques Yves LE TOUZE, spécialiste breton des questions écossaises, à propos de Alex SALMOND, ex Premier Ministre d’Écosse et de son dernier ouvrage De formation économiste, Alex SALMOND

L’Esprit Canal à inventer, de Nantes à Brest.

Inventons ensemble l’Esprit Canal Esprit Canal, es-tu là ? NHU, un autre regard sur la Bretagne, propose à tous les amoureux(ses) et passionné(e)s du Canal de Nantes à Brest de

International : État et Collectivité de Corse, le déni de dialogue

Égarée à Cristinacce pour une énième « table ronde du monde rural » ! Après avoir visité la « maison du miel » ouverte il y a dix ans à

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse