Nouveau tourisme : évadez-vous dans les pays celtiques.

Les pays celtiques, vos nouvelles destinations de l’après …

Les pays celtiques, vous connaissez ?
La crise du coronavirus Covid19 que nous traversons met en évidence des habitudes que nous avions prises et sur lesquelles il devient urgent de s’interroger.
Parmi elles, une certaine frénésie au voyage au long cours.
Il est, ou était, prisé de prendre un vol pour aller de l’autre côté de notre petite planète pour un trekking, une petite croisière ou toute autre découverte.
Un virus microscopique vient d’en décider autrement.
Il va être extrêmement plus compliqué de prendre l’avion, et quand cela sera possible sur un long courrier, ce sera extrêmement plus onéreux. Et il en sera ainsi pour au moins les quelques prochaines années.

Alors que faire ?

C’est très simple : revenir aux fondamentaux !
Et il y a un autre élément qui va nous y aider : le réchauffement climatique que produit nos activités. Les saisons estivales seront de plus en plus caniculaires, et les touristes recherchent déjà les pays les moins touchés par ces températures extrêmes et insupportables.
Par bonheur, les pays celtiques bénéficient de cette clémence.
Il y a également la Scandinavie, alors pourquoi pas la Celtie ?

pays-celtiques

Cet été voyageons en Bretagne : tourisme local, respectueux et durable

 

Bretonnes et Bretons, et si vous re-découvriez votre pays ?

La Bretagne possède quelques 2700 kilomètres de côtes maritimes parmi les plus belles d’Europe. Ce pays celtique grand comme Taïwan ou la Belgique possède le plus important patrimoine mégalithique du monde. Également le plus important patrimoine religieux d’Europe. Donc tout ce qu’il faut en vieilles pierres à découvrir. Un pays accueillant et chaleureux, vous offrant une gastronomie respectueuse et généreuse, entre terres et mers. Des lacs et des forêts, un canal et son halage entre deux grands ports maritimes de Bretagne : Nantes et Brest. Un sentier côtier de grande randonnée le plus long d’Europe : le GR34. Des hébergements de qualité pour toutes les bourses, allant du camping aux luxueux hôtels.
Et tant d’autres atouts

Et les autres pays celtiques si proches.

Plus d’avion pour aller au Mexique ou à l’Île Maurice ? Qu’à cela ne tienne, prenez le bateau pour l’Irlande ou l’Écosse.
Cela tombe bien : la plus importante et dynamique compagnie maritime du transmanche occidental est bretonne : Brittany Ferries. D’un pays celtique à un autre, il n’y a qu’une belle croisière. Et de l’autre côté de la Mor Breizh (le Channel des Anglais) il existe tout un monde à découvrir. Et pour vous aider, indépendamment de la compagnie précitée, il existe Alainn Tours, the spécialiste de la découverte des trois plus grands pays celtiques du nord : Irlande, Pays de Galles et Écosse. Alainn Tours commence par une histoire de passion il y a déjà trente ans. Quand une Normande et un Basque tombent amoureux de l’Irlande.
D’ailleurs, Allainn Tours, quand comptez-vous ajoutez la Bretagne à vos superbes croisières celtiques ?

Un tourisme frais et responsable.

Fuyez la canicule estivale et le tourisme de masse. Préférez la chaleur humaine et l’atmosphère tempérée de l’Europe celtique.
Six nations vous ouvrent leurs bras : trois gaéliques et trois brittoniques.
Plus de vingt millions de Celtes vous invitent à venir découvrir leurs terres et leurs mers …

Photo Alainn Tours – Bullslaughter Bay, Pembrokeshire National Park, Cymru (Wales)

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi.

Les langues celtiques en Europe : trois langues gaéliques, et … 1/2

Les langues celtiques en Europe … et trois langues brittoniques 2/2

Une canicule en Bretagne est-elle à craindre pour cet été ?

Tourisme durable dans le monde : la Bretagne au top

Previous La France, un état paternaliste depuis bien longtemps
Next Je suis Breton : le stéthoscope de Laënnec révolutionne la médecine.

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 303 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Irma et la faillite de l’hyper-centralisme français

Comment l’ouragan Irma met en évidence l’incurie d’un système. Les destructions humaines et matérielles que l’ouragan Irma a causées sont trop sérieuses pour les utiliser à des fins de polémique

Finissons-en avec les Basse et Haute Bretagne

« Basse » et « Haute » Bretagne : deux termes périmés ! Pour celles et ceux qui ne le savent pas encore, ces termes Basse Bretagne et Haute Bretagne désignent respectivement les parties

En Bretagne, êtes-vous Black Friday ou Green Friday ?

Black Friday le dernier Vendredi de Novembre. La petite histoire du Black Friday … Encore une invention venue de l’autre côté de la grande flaque d’eau que d’aucuns nomment Océan

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse