✅ GR34 le chemin de grande randonnée de Bretagne.

✅ GR34 le chemin de grande randonnée de Bretagne.

Le GR34 de Bretagne est très réputé en Europe.

En effet, ce chemin breton de grande randonnée GR34 est très réputé dans toute l’Europe, et même au-delà. Bien sûr on connaît aussi le GR20 en Corse, comme étant un des plus difficiles d’Europe. Le GR34 de Bretagne est lui un des plus longs d’Europe. Très certainement le plus côtier.
Sans doute aussi l’un des plus beaux d’Europe. Chaque mètre, chaque virage, offre des paysages d’une beauté et d’une diversité incomparable.
La Bretagne possède quelques 2700 kilomètres de côtes de la frontière de Vendée au sud à celle de Normandie au nord. En y incluant les pourtours de nos nombreuses îles bien sûr.

Mettons nous en chemin …

Qu’est-ce qu’un GR?
Qu’est-ce que le GR34?
Le Chemin des Douaniers?
Où commence le GR34, et où se termine le GR34?
Quelle est la longueur du GR34?
Quelle est la meilleure manière de parcourir le GR34?
Peut-on faire toute le tour de Bretagne en marchant?
Quel type d’hébergement sur le GR34?
Quelle est la plus belle partie du GR34?
Quelle est la partie la plus difficile du GR34?
Quelle est la meilleure saison pour randonner sur le GR34?
La carte du GR34.

Mais au fait, qu’est ce qu’un GR ?

Ces deux lettres GR de GR34 signifient Grande randonnée. Il existe dans l’Hexagone une classification des chemins de randonnée. Les plus importants, les plus réputés, sont les GR, les chemins de grande randonnée. La grande randonnée est la randonnée au long-cours. Même si vous n’en parcourez que cinq kilomètres un dimanche après-midi, ce chemin que vous empruntez peut être un GR, un chemin de grande randonnée.
Les deux GR les plus réputés de l’Hexagone sont incontestablement le GR20 corse, le plus difficile; et le GR34 breton, le plus long de tous.

 

 

gr34

“L’unique moyen de savoir jusqu’à où l’on peut aller, c’est de se mettre en route et de marcher” – Henri Gergson

Qu’est-ce que le GR34 ?

Le GR34 est le chemin de grande randonnée qui longe presque toute la côte bretonne.
Presque toute la côte…
Parce qu’il s’arrête officiellement, sous cette appellation de GR34, un peu avant la fin du Morbihan. Mais fort heureusement, sans que vous vous en apercevez, le chemin continue jusqu’à la frontière bretonne tout au sud de la Loire Atlantique. Très précisément au petit port du Collet. Le plus souvent le GR34 est un petit chemin de terre peu large, entre trente et soixante centimètres.

C’est le “sentier des douaniers“.

Puis parfois, il emprunte des passages bien plus larges.
Le chemin breton de grande randonnée GR34 est très réputé dans toute l’Europe, et même au-delà. Bien sûr on connaît aussi le GR20 en Corse, comme étant un des plus difficiles d’Europe. Le GR34 de Bretagne est lui un des plus longs d’Europe. Très certainement le plus côtier.

Sans doute aussi l’un des plus beaux d’Europe.

Chaque mètre, chaque virage, offre des paysages d’une beauté et d’une diversité incomparables. On peut très facilement parcourir le GR34 à la journée ou sur une semaine. Ou s’engager sur la totalité du circuit, pour plusieurs semaines.
La Bretagne possède quelques 2700 kilomètres de côtes de la frontière de Vendée au sud à celle de Normandie au nord. En y incluant les pourtours de nos nombreuses îles bien sûr.

Les côtes de Bretagne … sont-elles les plus belles d’Europe ?

On le nomme aussi Chemin des Douaniers.

Simplement parce que ce chemin on ne peut plus côtier a été imaginé à son origine pour permettre aux douaniers de longer au plus près les moindres replis de la côte bretonne. Afin d’inspecter les criques, dunes et plages pour repérer plus aisément les trafics, nombreux à l’époque. On est alors vers la fin du XVIIIe siècle, dans les années 1790/1800. Puis il est tombé en désuétude et dans l’oubli trop longtemps. Sauf bien sûr pour les initiés locaux qui s’en sont toujours servi.

Où commence le GR34 ? Où se termine le GR34 ?

Existe t-il un sens pour “faire” le GR34 ?
En fait, libre à chacun d’emprunter le GR34 dans le sens de son choix. Le plus souvent, les randonneurs au long cours commencent au Mont Saint Michel, à la frontière normande. Puis selon leurs ambitions, les randonneurs chemineront vers le soleil couchant. Cap à l’ouest sur environ six cent kilomètres. Puis globalement cap au sud des Abers jusqu’à Penmarc’h. Pour cette façade occidentale, comptez en 400 avec tous les méandres de la côte. Également beaucoup de découpage côtier de Penmarc’h jusqu’à Le Tour du Parc/Tro Park, pour environ cinq cent autres kilomètres.

Quelle est la longueur du GR34 ?

C’est un sujet très discuté.
Également très disputé souvent. Il n’y a pas véritablement une longueur que l’on pourrait qualifier d’officielle pour le GR34. Sa longueur est le plus souvent affichée est entre 1500 et 1700 kilomètres. Mais cette distance semble être celle comprise uniquement entre le Mont Saint Michel et Le Tour du Parc/Tro Park.

Pourquoi cet écart de longueur ?
Très simplement, parce qu’aucun randonneur ne pratiquera strictement le même chemin. Sur ce GR34 côtier, il y a tellement de coins et de recoins, de découpes rocheuses, qu’il n’existe sans doute pas deux randonneurs à avoir parcouru finalement le GR34 de la même façon. Par ailleurs, il existe de nombreuses variantes que l’on emprunte … ou pas.

Le GR34 rallonge …
Maintenant, le chemin continue du Mont Saint Michel jusqu’à Vitré/Gwitreg.
Sur l’autre façade, vous pouvez prolonger votre randonnée à partir du Tour du Parc/Tro Park jusqu’au Port du Collet, à la frontière vendéenne.

 

gr34

Sylvain Tesson

Quelle est la meilleure manière de parcourir le GR34 ?

Il n’y a aucune manière officielle de randonner sur le GR34 de Bretagne. Surtout pas !

Parcourir le GR34 est un hymne à la Liberté.
Ainsi le GR34 peut vous accueillir pour une simple promenade dominicale. Ou pour un week-end de marche. Souvent, les randonneurs empruntent le GR34 à raison d’une semaine par an par exemple. Espérant ainsi l’avoir totalement parcouru en quelques années.

Certains aiment la performance.
Alors, quarante kilomètres quotidiens ne les effraient pas. D’autres, et ce fut mon cas, apprécient surtout la qualité de la randonnée, et en font nettement moins. Admirer pleinement un paysage ne se fait pas en marchant. Pour cela, il faut s’arrêter. S’assoir dans un endroit choisi et prendre le temps d’admirer ce que vous ne verrez sans doute plus jamais de votre vie. Puis, il y a les photographies. Vous n’allez pas parcourir le GR34 sans prendre des centaines de photos.

Et les rencontres ?
Sur le GR34, comme sur d’autres chemins, on rencontre d’autres personnes. Et le plus souvent, la discussion s’engage … Bien entendu, dans de telles conditions, il faut oublier la performance kilométrique. Sans parler du pique nique qui se prolonge un peu dans un endroit magique ou la petite sieste avec vue sur le large.
Selon votre manière de randonner, vous aurez donc un équipement différent, dont un sac plus ou moins complet et lourd à porter.

Peut-on faire tout le tour de la Bretagne à pied ?

Bien entendu que oui.
D’ailleurs, c’est ce que j’ai fait. Ce Tro Breizh (“Tour de Bretagne“en langue française) contient donc le GR34 officiel, du Mont Saint Michel au Tour du Parc. Habitant Kemper, j’ai commencé “mon” GR34 dans le fonds de la magnifique Baie de Douarnenez. D’abord cap au nord, puis à l’est jusqu’au Mont Saint Michel. Là, cap au sud jusqu’à Vitré. Ensuite, il n’existe malheureusement pas de chemin clairement défini. Un bon GPS sur votre smartphone fait parfaitement l’affaire. De Vitré/Gwitreg vers Châteaubriant/Kastell Briant en limite des Marches de Bretagne et de ses grandioses châteaux médiévaux.

Vous atteignez la Loire à Ancenis/Ankiniz et entrez dans le vignoble breton au sud de Nantes/Naoned. A partir de là, toujours par de petites routes, vous gagnez la côte jusqu’à petit port du Collet. Vous êtes à la frontière vendéenne.

Dès cet instant, vous longerez la côte par des chemins très bien tracés et rejoindrez l’officiel GR34 dans le sud de la Presqu’île de Rhuys/Rewiz en Morbihan.
La longueur de ce tour complet de la Bretagne est d’environ 2100 kilomètres.

Quel type d’hébergement sur le GR34 ?

Là aussi, tout est possible et varié, selon vos goûts et vos moyens. Tout au long du chemin de grande randonnée, il existe des gîtes et des hôtels. Vous pourrez également trouver de nombreux campings avec bungalows ou alors bivouaquer sauvagement. Certes, le bivouac n’est pas officiellement autorisé le plus souvent. Mais en étant discret, vous pouvez vers dix-neuf heures poser votre petite tente entre deux rochers face à Camaret sur Mer/Kameled, ou dans une forêt.

Voir cette vidéo : un coucher de soleil sur Kameled

Voire même dans un parc public. Juste de la discrétion et laisser l’endroit aussi propre en le quittant que vous l’avez trouvé en arrivant.
Puis, cela va dépendre de la saison de votre randonnée. La saison estivale offre bien entendu un choix d’hébergement bien plus large sur le GR34.

 

gr

La vie du randonneur peut tenir dans son sac sur le GR34 dans le Cap Sizun

Quelle est la plus belle partie du GR34 ?

Alors là, on entre de suite dans un sujet à contreverse. Fort heureusement, nous n’avons pas tous la même appréciation du beau. Que ce soit en général, ou des paysages en particulier.
Dans un pays comme la Bretagne où tout est beau, élire les plus beaux tronçons du GR34 est une vraie gageure.

Bon, il faut quand même en choisir une !

Incontestablement, pour moi, la plus belle partie du chemin de grande randonnée GR34 est le Cap Sizun en Cornouaille. Entre Audierne/Gwaien, et Douarnenez, de quatre à cinq jours de marche selon votre forme physique et vos motivations. Entre ces deux villes, près de quatre vingt kilomètres de paysages à couper le souffle.

D’ailleurs pour deux raisons !
D’abord parce que c’est grandiosement beau, sublimement magnifique … Puis parce qu’il en faut, du souffle …

Quelle est la partie la plus difficile du GR34 ?

C’est la partie la plus belle dont je parle ci-dessus. Des falaises, des dénivelés en continu. La Presqu’île de Crozon/Kraon est également farouchement belle et difficile pour les jambes.
Autre tronçon physiquement difficile, ce sont les falaises de Plouha sur la côte nord du pays

Quelle est la meilleure saison pour randonner sur le GR34?

Incontestablement entre mi Avril et début Octobre. Il fera possiblement un peu frais jusqu’en Mai et après début Septembre. Donc prévoyez une tenue de randonnée en conséquence.
Si possible, éviter entre le 15 Juillet et le 15 Août, où le flot touristique est contraignant sur le chemin côtier. Par endroits, et hors cette période, le GR34 peut devenir très fangeux et moins praticable en cas de pluies continues. Quoiqu’il en soit, vous êtes en Bretagne, et très majoritairement en bord de mer. Le vent est omniprésent et les soirées, nuits et matinées, souvent fraîches.

La carte du GR34.

Voici la carte du GR34, toute simple en définitive. En effet, le chemin de grande randonnée GR34 suit au plus le découpé de la côte bretonne. Le plus souvent dans ses moindres recoins. Par exemple, quand vous arrivez à l’entrée de l’Aber Benoît sur la côte nord du pays, vous êtes à moins de deux cent mètres de l’autre rive, en face … à la nage, ou à vol de goëland. Mais notre superbe GR34 va longer sa rive pour s’enfoncer dans les terres. Jusqu’à un petit pont qui enjambe le gros ruisseau en fond d’aber. Puis vous regagnerez la mer en longeant l’autre rive. Finalement, en tout vous aurez fait une douzaine de kilomètres, pour seulement deux cent mètres de progression sur le tracé de la côte.

On retrouve aussi cette “frustration” pour la sublime presqu’île de Crozon/Kraon. En effet, entre Telgruc/Terrug au sud et Landevenneg au nord, si proches sur la carte, il vous faudra randonner vers 90 kilomètres de chemin côtier. Souvent très escarpé et physique … mais tellement magnifique !

gr34

Le GR34 présent sur les cinq départements de Bretagne

Le grand projet …

Alors, si nous allions jusqu’au bout d’une certaine logique ?
De fait ce chemin de grande randonnée GR34 propose aujourd’hui environ 1600 kilomètres sur les quelques 2100 kilomètres du Tro Breizh* complet. Il reste donc quelques 500 kilomètres à relier. Dans l’extrême sud côtier et tout au long des Marches de Bretagne sur la façade est. Le GR34 est déjà un atout touristique important en Bretagne dans sa version non aboutie actuelle.

Imaginons ce qu’un GR34 serait dans une version circulaire ?
Dans l’est, traverser les terres des châteaux trop méconnues, la belle campagne bocagère et les forêts ancestrales pour relier notre sud atlantique à notre nord côtier.

Avec le Canal de Nantes à Brest, le GR34 peut être considéré comme un des grands sites de notre patrimoine de Bretagne.
Et pour aucun de ces deux ensembles uniques en Europe, n’existe une vraie démarche structurée et globale de mise en valeur.
Étonnant non ?

*Tour de Bretagne

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi

#NhuBreizhTour : on parle mieux de ce qu’on connaît mieux

Embarquez dans votre NHU Breizh Tour

Randonner dans les cinq départements bretons avec Randobreizh.fr

 

Previous ✅ Je suis Breton : Jean Marie LE BRIS, inventeur de l'aviation ?
Next ✅ Élections législatives au Pays de Galles

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 343 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Paris et les “provinces” : les beaufs et Jean Quatremer !

A propos de Quatremer … Avant samedi et la première manif des gilets jaunes, on sentait que ce mouvement avait quelque chose à voir avec la fracture béante qui est

✅ La Slovénie prend la présidence de l’Union Européenne.

Franchement, est-ce-bien raisonnable ? L’organisation de l’Union Européenne prévoit une présidence tournante par semestre. Chaque pays de l’Union se voit confier la présidence de l’ensemble pour six mois. Après le

✅ La culture bretonne ne doit pas être un produit.

De nombreuses personnes agissent pour la défense de la culture bretonne. Et j’en fais partie et c’est très bien ainsi. C’est cependant là une lutte certainement constante et perpétuelle, comme

9 Comments

  1. Patrick Yves GIRARD
    avril 04, 09:36 Reply

    Détail : 1790-1800 plutôt la fin du XVIIIème siècle. Sinon excellent initiative, j’ai déjà participé modestement au balisage de l’itinéraire permanent du Tro-Breizh au départ de Sant Brieg vers Sant Malo mais il me sera hélas plus difficile d’intervenir individuellement sur les confins orientaux ou vers les marches méridionales de notre pays.

  2. zizou
    août 03, 13:31 Reply

    Bonjour, je reviens des Côtes d’Armor, et mon sentiment est que le GR 34 est mal balisé, les panneaux sont inexistants ou vraiment cachés, sentiment d’ailleurs partagé par nombre de promeneurs. Pas d’indications claires, on a dû demander le chemin à plusieurs reprises, et parfois même abandonner. Dommage.

    • La Rédaction
      août 03, 17:04 Reply

      Bonjour et merci de votre témoignage.Le GR34 comme les autres chemins de randonnée en Bretagne sont le plus souvent entretenus par des Bénévoles. Certains tronçons sont donc mieux balisés et entretenus que d’autres. Nous révons à NHU Bretagne, d’un GR34 qui ferait le tour complet de la Bretagne. Non seulement la partie maritime entre le Mont Saint Michel et la presqu’île de Sarzeau, mais qui continuerait sur la partie terrestre, à l’est de la Loire Atlantique et de l’Ille et Vilaine. J’ai commencé ce NHU Breizh Tour au printemps dernier mais ai du stopper après une quinzaine de jours pour un problème physique. Mais je repars l’an prochain : même lieu même date. Et espère bien terminer ce grand tour. Voir https://www.nhu.bzh/nhu-breizh-tour/ et https://www.nhu.bzh/nhu-breizh-tour-bretagne/.
      Ce GR34 est un atout touristique et culturel essentiel pour la Bretagne. C’est le plus long chemin de grande randonnée d’Europe, et sans doute un des plus beaux. A NHU Bretagne, nous pensons qu’on est jamais aussi bien servi que par soi-même. Et nous imaginons que ce GR34 devrait être géré par une Fédération bretonne de grande randonnée, plus proche et plus précise. La FFR fait un travail extraordinaire mais centralisé, et a de nombreux GR à gérer. C’est un avis.
      Connaissez-vous https://www.nhu.bzh/randobreizh-randonnee-bretagne/
      Merci de votre attention et de nous suivre. Bonne randonnée.

  3. Coquelicot
    novembre 29, 11:52 Reply

    Puis-je trouver quelque part un topo guide pour la partie St Brieuc-Douarnenez ? C’est vraiment très frustrant de ne pas pouvoir préparer ce périple correctement parce qu’il manque un tronçon. St Jacques m’a donné moins de difficultés. J’espère avoir une réponse, malgré le fait que vos posts datent un peu. Mais bravo pour votre engagement, la Bretagne le vaut amplement.

    • La Rédaction
      novembre 29, 13:56 Reply

      Bonjour Coquelicot, et merci du commentaire. C’est en effet une des carences du GR34 de Bretagne, ce manque d’une structure de communication qui présenterait le plus long, et sans doute un des plus beaux chemins de grande randonnée d’Europe, dans son entièreté. Nous assistons au même problème pour le Canal de Nantes à Brest. Comme si ces deux sites devaient ne pas être trop mis en avant. Non, nous n’avons pas connaissance d’un topo guide de cette partie, et en sommes désolés pour vous. Recherchez encore sur internet. Merci et bonnes randonnées en Bretagne. Merci de nous suivre.

  4. Gildas Chatal
    août 26, 02:44 Reply

    Il me semble qu’aujourd’hui le GR34 va jusqu’à Saint Nazaire/Sant Nazer non?

    • NHU Bretagne
      août 28, 09:28 Reply

      Ce tronçon ne s’appelle pas le GR34, mais oui, il y a maintenant une continuité jusqu’à Sant Nazer, et même plus bas, jusqu’au petit Port du Collet, à la frontière vendéenne.

  5. Anne
    juin 21, 08:18 Reply

    je confirme, le GR34 va jusqu’à Saint Nazaire.
    Après le pont de St Nazaire, il s’agit du GR8.

Laissez votre réponse