Du rêve aux possibles : le devenir breton.

Du rêve aux possibles : le devenir breton.

Du rêve : « nous allons, ensemble, sculpter des centaines de grandes statues de pierre de saints bretons et celtiques et les exposer à nos vents sur une hauteur en Centre Bretagne ».
Aux possibles : ce projet fou né en 2008 est l’exemple même de ce que le peuple de Bretagne est capable d’imaginer puis de réaliser. Dès lors qu’il se rassemble.

La Bretagne, quand notre rêve devient réalité.

Qui aurait parié à ses débuts de la réussite et du succès retentissant de cette aventure bretonne ?
Comme nous nous sommes rassemblés autour de notre .bzh, de Produit en Bretagne. Puis autour d’un Bonnet Rouge. Plus simplement encore lors d’un fest-noz.
Car le peuple de Bretagne est souvent capable de se rassembler au-delà de tous les clivages que la société nous impose et de construire de grandes choses.
Il n’y a souvent qu’un pas pour aller du rêve aux possibles.
Alors qu’attendons-nous ?

rêve

Du rêve aux possibles : le devenir breton.

Cet ouvrage est un travail commun.

Sous la direction de Marc HALÉVY, ce livre regroupe des personnalités bretonnes qui agissent. Comme Jakez BERNARD et Yves BRUN. Aussi Jean Pierre COÏC, Jean Pierre LE MAT et Alain GLON. Également Jean OLLIVRO et Danielle EVEN, Claude PRIGENT et Xavier FONTANET.
Chacune de ces personnes, dans un domaine qui lui est cher, nous dit que le rêve peut devenir réalité.
Parce qu’en Bretagne, plus qu’ailleurs, il est possible de dépasser nos différences pour nous retrouver sur un même chemin. Les Bretonnes et les Bretons de ce pays millénaire ont au final, au moins un amour en commun. Nous parlons de l’amour de notre pays. Nous l’aimons tous, même si cet amour prend divers aspects.

Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie …

Nous constatons chaque jour, malheureusement, que des pans entiers de notre société, sombrent vers le néant. Il en est de même de notre économie, de nos emplois, de nos entreprises.
Que souhaitons-nous léguer à nos enfants ?
Quel avenir voulons-nous pour la Bretagne ? Cette vieille terre celtique des débuts de l’Europe que des dizaines de générations de nos ancêtres ont bâties peu à peu.

Pour cet avenir que nous voulons, toutes et tous, meilleur, nous n’avons qu’une seule solution. Cette solution passe impérativement par le rassemblement et la métamorphose.
Mettons-nous autour de la table ronde et ayons l’intelligence de n’aborder que ce que nous avons en commun.

Contenu exclusif NHU Bretagne. Reproduction interdite en l’état, même partielle, sur tout autre site internet, des contenus textes et images. Par contre vous pouvez partagez le lien ou nous écrire à redaction@nhu.bzh pour en parler.
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs.

Précédent Où fait-il bon vivre et travailler en Bretagne en 2017 ?
Suivant Bécassine à nouveau au cinéma ?

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 125 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

PlantKelt, du botanique au numérique.

Interview de Roland MOGN pour NHU Bretagne. Roland MOGN botaniste et linguiste est le créateur de Plantkelt (http://plantkelt.bzh ) en collaboration avec Gwennole AR MENN chargé de recherche en langues celtiques au CNRS

Brit Air de 1973 à 2013, le rêve d’icare breton

Le 31 mars dernier, le nom Brit Air prenait son dernier vol vers la postérité. Brit Air, plus de quarante années de bons et loyaux services pour celle qui fut la seconde

Bretagnez-vous !

Bretagnez-vous pour une Bretagne plus forte dans une Europe plus juste. Bretagnez-Vous ! est un de ces petits livres qu’il faudrait avoir toujours à portée de main. Et pas seulement

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire