Le bon vivre et le bien travailler : le Top 8 en Bretagne

Le bon vivre et le bien travailler : le Top 8 en Bretagne

Selon une étude publiée par le mensuel L’Express Emploi, voici le Top8 des agglomérations de Bretagne pour le bon vivre et le bon travailler.

Nous qui vivons à l’année en Bretagne, nous le savons bien, que c’est ici qu’on est le mieux. Et qui vous y venez de temps en temps, si vous n’aimiez pas, vous iriez ailleurs.
Oui il fait bon vivre en Bretagne. Et que les grincheux trop secs qui ne supportent pas l’humidité, une de nos richesses naturelles, arrêtent de s’en plaindre, s’équipent … ou déménagent.
Et oui, aussi, il fait bon travailler en Bretagne. Le chômage est trop présent et les conditions difficiles parfois. Mais les initiatives sont partout et notre sens de l’imagination, de l’innovation et de la création font des merveilles.
Décidemment ce pays est attractif et le serait encore plus, et encore mieux, si nous disposions en Bretagne de pouvoirs accrus.

bon vivre

Les 8 plus importantes agglomérations de Bretagne

Le bon vivre en Bretagne.

Une quinzaine d’indicateurs ont été sélectionné par le magazine. Parmi lesquels figurent le prix de l’immobilier, la sécurité et la météo. Ainsi que la qualité de l’air et l’offre culturelle. Également le nombre d’étudiants, la qualité des soins, etc …
Rennes/Roazhon et ses 707978 habitants est selon cette étude l’agglomération de Bretagne au top du podium du bon vivre.
Viennent ensuite Brest et ses 313 864 habitants et Lorient avec ses 217182 habitants.
Puis Nantes et Vannes, respectivement pour des populations de 934165 et 154454 habitants. Kemper sixième et 126730 habitants en agglomération.
Enfin, Saint Brieuc et Saint Nazaire se classent septième et huitième dans ce palmarès. Nous rappelons que la population de l’agglomération de Sant Brieg est de 168052 habitants et celle de Sant Nazer de 218021 habitants.
Classement, et c’est dommage, qui ne prend pas en compte d’autres belles villes bretonnes plus modestes.

Et le bon travailler en Bretagne c’est où ?

Dans ce palmarès figurent le nombre de cadres et l’accessibilité ferroviaire et aérienne, le degré d’insertion des jeunes et le taux de chômage. Mais aussi l’évolution de l’emploi, le revenu moyen des habitants, etc …
Cette fois ce n’est pas notre plus grande ville administrative, Roazhon, qui est en tête. Mais notre plus grande ville économique, Nantes/Naoned.
Mais Rennes suit Nantes, immédiatement en deuxième place.
Brest et Vannes sont respectivement troisième et quatrième. Suivent Saint Nazaire puis Kemper. Enfin Saint Brieuc et An Oriant.

Les résultats de 2017 étaient bien différents.
Au niveau de l’Hexagone, Nantes et Rennes, entre autres, trustent les premières places. Voici les données sources.
La Bretagne est sur le podium pour les meilleurs festivals de musiques de l’Hexagone, le meilleur taux de réussite aux études, le meilleur, le meilleur … On se suffirait presque à … Nous-Mêmes 🙂

Vous pouvez retrouver les belles photos de nos villes de Bretagne sur la galerie d’exposition qui leur est consacrée.

Précédent La nouvelle hydrolienne existe : nous l'avons rencontrée.
Suivant NHU Bretagne, un nouveau média, le vôtre et c'est vous qui l'écrivez.

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 220 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Canal de Nantes à Brest : notre trait d’union.

Le Canal, notre trait d’union Le Canal, comme l’appellent tous ceux qui le connaissent. D’abord c’est un trait d’union sans égal entre les cinq départements qui composent aujourd’hui la vraie

Paris et les « provinces » : les beaufs et Jean Quatremer !

Avant samedi et la première manif des gilets jaunes, on sentait que ce mouvement avait quelque chose à voir avec la fracture béante qui est en train de se creuser

Pierre Ier de Bretagne : le temps des conflits avec le Roi de France

Nous poursuivons l’évocation de Pierre Ier de Bretagne Toujours sous la plume de l’Historien et Professeur breton Éric BORGNIS-DESBORDES.  Partie 3 Équilibre habile entre Angleterre et France. Louis VIII adopte

2 commentaires

  1. Seb
    février 23, 07:59 Répondre
    Je retient que St Nazaire et Nantes font parti de l'étude ;) !!! oui oui !!Dommage effectivement que pas de villes plus modeste en terme de popultion fassent parti du classement ;)
  2. Avécer
    février 26, 11:28 Répondre
    Bon, L'Express reconnaît que la Bretagne comporte 5 départements, c'est mieux que par le passé, quand (après 50 ans de fidélité, j'ai cessé de lire cette publication, je crois que c'était en 2000, quand elle a publié un cahier à la gloire des "1000 ans" de la région pdl.

Laissez un commentaire