✅ Bretagne, ta Liberté pour horizon! par Jean Jacques Goasdoue

✅ Bretagne, ta Liberté pour horizon! par Jean Jacques Goasdoue

La Bretagne jusqu’en 1532.

L’identité bretonne est nommée pour la première fois vers 325 avant JC par un marin grec, Pythéas, vivant à Marsilia et nommant « Brittanii » les habitants de l’île « Brittani ». En fait l’Île de Bretagne soit globalement l’Angleterre et le Pays de Galles.

Des Bretons émigrent en Armorique dès la fin du IIIème siècle après JC. Puis vers l’an 600 l’Aremorica de César est nommée Bretagne.
La Bretagne a tenu tête aux Mérovingiens, vaincu les Carolingiens, chassé les Vikings, joué habilement des rivalités franco-anglaises pour préserver son indépendance et renforcer son identité.

En 1532 elle est un État indépendant prospère sur le socle de sa position maritime.

Puis survient Louis XI qui fomente dès 1461 la conquête de la Bretagne. Charles VIII mènera trois guerres sans résultat définitif, dont notre défaite de Saint Aubin du Cormier/Sant-Albin-an-Hiliber.
Trois mariages suivront. D’abord Anne de Bretagne avec Charles VIII, puis avec Louis XII. Le contrat de mariage reconnaissant notre autonomie. Enfin Claude se mariera avec François Ier, qui, à force de diplomatie et de corruption de féodaux, amène la Bretagne à un accord avec la France, préservant clairement l’autonomie et l’identité bretonnes dans l’exact esprit du contrat de mariage d’Anne de Bretagne avec Louis XII.

Depuis 1532 à 1789.

L’Édit dit d’union préserve l’essentiel des libertés bretonnes dont les fonctions exécutives, législatives et judiciaires. Ainsi que la fiscalité et l’interdiction de la conscription. En effet, les Bretons ne sont pas mobilisables par la France.
Henri II raye en 1547, d’un trait de plume, la fonction exécutive. Puis il chasse les Bretons des fonctions clés et les remplace par des Français.
Dès lors, comme encore aujourd’hui, les courtisans sont aux ordres.

La Bretagne est décapitée.

Louis XIV et Colbert ruinent le pays par des guerres incessantes. La France vampirise la Bretagne. Les Bonnets Rouges mènent la révolte
tandis que le Duc de Chaulnes montre le véritable visage français par l’abomination sanguinaire de ses répressions.

L’économie maritime de la Bretagne est désarticulée.

Notre pays est ruiné : misère, malnutrition, épidémie , déclins généralisés …
Pontcallec et ses amis connaîtront le même sort expéditif et sanglant infligé par le pouvoir central.

La France, absolutiste, arrogante, financièrement irresponsable, a détruit le socle de prospérité d’une nation contractuellement alliée.

Ces marqueurs de l’identité française se retrouvent intacts aujourd’hui encore.

A l’arrogance des tenants de tous les pouvoirs politiques et administratifs est venue s’ajouter la servilité courtisane des prétendants à ces pouvoirs. Ainsi qu’un aveuglement inique procédant dans tous les domaines d’une totale centralisation. Résultat : l’incompétence et l’irresponsabilité sont devenus les marqueurs français du pouvoir central.

Depuis 1789 à aujourd’hui.

La révolution française proclame les Droits de l’Homme et #EnMemeTemps massacre dans la décade suivante 200 000 Vendéens et Bretons.
La république française dépasse en horreur dans ces massacres les pires atrocités commises sur des populations civiles perpétrées par l’armée française sur instructions circonstanciées du gouvernement français.

La Bretagne est rayée des cartes.

Les départements sont directement rattachés à Paris. Donc plus aucune vision d’ensemble des intérêts bretons. Plus de passerelle de commandement chez nous dans quelque domaine que ce soit.
La France déclenche, après ses massacres physiques, un véritable massacre psychique sur une Bretagne désarticulée.

Les interdits …

Religion interdite, langue interdite. Économie maritime détruite, économie industrielle ruinée. Culture ringardisée.
S’en suivent une misère noire, la mendicité, des épidémies.
Puis l’émigration : chaque année, jusqu’à dix mille Bretonnes et Bretons fuient leur pays pour essayer d’échapper à la misère, voire à la mort.
Plus tard, le gouvernement anglais emploiera les mêmes méthodes pour ses proches colonies. Tout particulièrement en Irlande.

Les morts …

D’abord les morts du Camp de Conlie marquant une fois de plus l’hostilité radicale française à l’identité bretonne. Cela jusqu’au plus haut niveau de l’État.

✅ Le Camp de Conlie ou l’effroyable délibéré massacre de milliers de Bretons

Puis durant la Guerre de 1914-1918 où au moins 140 000 jeunes martyrs bretons mourront pour une guerre lointaine. Au sortir de cette boucherie, la Bretagne est un pays archaïque, sans industries ni infrastructures.

Puis le démembrement de la Bretagne par une France alliée aux Nazis.

Durant cette autre guerre, la Bretagne perdra ses ports maritimes détruits par les alliés.
L’émigration massive de notre jeunesse en pousse jusqu’à vingt mille par an hors de Bretagne après guerre.
Et toujours l’acharnement hystérique sur l’assassinat de notre langue et sur la partition de notre territoire.

En 2021 l’hostilité plus que millénaire de la France à notre égard est toujours là.

Parce que nous n’avons rien à partager avec ce pays qui saccage notre identité et nous dénie toute autonomie. Jusqu’à l’enseignement aux enfants de Bretagne de l’Histoire de leur pays.

Voici venu le temps de délivrance …

Nous avons reconquis notre indépendance culturelle et notre dynamique économique est remarquable.
Notre socle social est solidement tissé de coopération et de mutualisme.
L’identité bretonne est devenue une forteresse inexpugnable.
Maintenant il est temps de gagner notre liberté, en commençant, comme en Écosse ou au Pays Basque sud, par l’autonomie.

Bretagne, ta Liberté pour horizon.

✅ L’Océan pour horizon – Histoire maritime de la Bretagne des origines à nos jours

En Bretagne, Louis XIV a encore besoin d’argent …

✅ Quelle est la nature de l’état français, par Jean Jacques GOASDOUE ?

✅ La Communauté Autonome Basque, un exemple d’autonomie pour la Bretagne

Previous ✅Quelle est la plus petite commune de Bretagne en superficie ?
Next ✅ "La langue, c’est comme la peau, on n’en change pas"

Á propos de l'Auteur

Jean Jacques GOASDOUE
Jean Jacques GOASDOUE 2 posts

Logisticien - Brittany Ferries , Stef-Tfe , Aularge - Membre d’honneur de Produit en Bretagne

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Non ! Plogoneg ne mérite pas la 3ème place sur le podium de la francisation !

Réponse à ce récent article à propos des Maires francisateurs. Loin de refléter la réalité actuelle, un tel « classement » relève clairement de l’erreur d’appréciation et du défaut d’information ! Certes,

BreizhOdyssée, un projet pour diffuser l’Histoire de Bretagne.

« Il n’y a jamais eu un tel désir de Bretagne et dans le même temps une telle méconnaissance de l’histoire de celle-ci » Ces mots prononcés par Jean-Michel Le

Affaire George Floyd : La République n’est qu’un mirage

La République est morte de trouille … Une fois de plus, l’actualité liée à l’affaire du meurtre de George Floyd nous montre que la République ne peut nier la diversité

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse