✅ La FUEN et les minorités nationales en Europe

✅ La FUEN et les minorités nationales en Europe

La FUEN au Parlement de l’Union Européenne

Ce 17 Décembre 2020, les députés du parlement de l’Union Européenne ont adopté une « motion pour une résolution conjointe« .
Cette motion a été voté à une très large majorité de 524 voix sur les 694 exprimés.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de la protection des minorités nationales et linguistiques au sein de l’Union Européenne.
Suivant le Traité de Lisbonne, il faut passer par une procédure contraignante pour que cette question soit débattue officiellement au parlement. Contraignante sur au moins deux points. D’abord, il faut rassembler plus d’un million de signatures : à priori pas très difficile. En effet, on considère que cinquante millions de Citoyen(ne)s de l’Union Européenne appartiennent à des minorités nationales. Puis seconde condition : que ces signatures concernent au moins sept états membres.

 

fuen

Fuen – parlement Union Européenne – Photo Parlement

Minority Safepack Initiative

En 2013, la FUEN, une ONG basée à Flensburg dans le nord de l’Allemagne fédérale, lance l’ICE Minority SafePack. ICE comme Initiative Citoyenne Européenne.
Puis en 2017, commence la campagne de signature à travers toute l’union Européenne. Au final, en quelques moins, la FUEN annonce dès Avril 2018 la validation d’un total de 1 123 422 signatures. Finalement pour onze états membres* de l’Union Européenne. Mais ce n’était pas le bout du chemin !

 

fuen

FUEN – Minority SafePack pour le respect des minorités nationales dans l’Union Européenne – nombre de signatures par état membre par ordre décroissant

 

En Février 2019, cette ICE fut présentée à la Commission Européenne.

La résolution finale précise la demande expresse « d’actes législatifs ». Ainsi, la Commission Européenne est maintenant contrainte de statuer d’ici le 15 Janvier 2021.
Ce dossier présenté par la FUEN dérange la Commission car certains états membres sont opposés à la reconnaissance de leurs minorités ethniques. Ainsi, d’ailleurs, qu’à celle de langues dites minoritaires ou « régionales ». En Europe orientale, les Hongrois présents dans d’autres pays que la Hongrie posent quelques soucis. Bien entendu, il en va de même en Espagne avec les Catalans et les Basques. Également dans l’Hexagone avec les Corses, les Bretons et les mêmes Basques.
L’Union Européenne, et la Commission tout particulièrement, ne peuvent répondre négativement à la demande de plus d’un million de ses Citoyen(ne)s. Mais des pressions opposées sont très certainement déjà à l’oeuvre dans les couloirs de Bruxelles de la part des représentants des pays qui nient, voire combattent, leurs propres minorités.

*Roumanie, Slovaquie, Hongrie, Lettonie, Espagne, Croatie, Danemark, Bulgarie, Slovénie, Lithuanie, Italie.

 

fuen

Carte d’Europe des minorités nationales et linguistiques – www.geoBreizh.bzh

 

Carte GeoBreizh, l’indispensable base de données cartographiques de la Bretagne ou en breton.

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi.

Minority Safepack : tu signes ou tu te tais à jamais !

Des minorités ethniques en Europe ?

Previous ✅ En Corse, quels choix nous restera t-il ?
Next ✅ Les coiffes de Bretagne sont dans nos galeries d'exposition photo

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 338 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Petit conte à l’intention de ceux qui méprisent les « patois ».

Certains amoureux sincères du français ne partagent pas mon attachement pour les autres langues de France. Ce petit conte leur est destiné. (1) Imaginez… Imaginez. Nous sommes en 2219 et

Hélène Jegado, la serial-killeuse bretonne la plus meurtrière du monde.

La Bretonne Hélène Jegado est sans doute une des serial-killeuse qui fut parmi les plus « efficaces » en Europe. Fleur de Tonnerre comme la surnommait sa mère, est née en 1803

✅ Élections régionales en Bretagne – UDB Union Démocratique Bretonne : interview exclusive

Élections régionales en Bretagne – UDB. Lydie MASSARD, bonjour. Vous êtes Porte-Parole de l’UDB Union Démocratique Bretonne/Unvaniezh Demokratel Breizh Merci de recevoir NHU Bretagne pour cette interview à propos des

1 Comment

  1. Penn kaled
    décembre 30, 11:12 Reply

    A noter le faible nombre de signatures en Irlande ,cela mériterait des explications

Laissez votre réponse