Posts From Michel FELTIN-PALAS

Michel FELTIN-PALAS
Michel FELTIN-PALAS 9 posts

Rédacteur en chef du service Régions de L’Express. Il fut journaliste à l'Express, chroniqueur sur France info et journaliste à La Croix

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Le Conseil Constitutionnel détruit les langues minoritaires de l’Hexagone

Langues de France : l’étrange « sagesse » du Conseil constitutionnel. Le Conseil constitutionnel est l’un des plus redoutables adversaires des langues minoritaires. Tandis qu’il laisse le champ libre à l’anglais… Un

« Modernité » des langues : oui pour le gallois et non pour le breton ?

Les langues régionales sont-elles victimes de la « modernité » ? Selon certains, le breton, le corse ou le picard s’étioleraient pour une raison simple : si ces langues étaient adaptées au

Chirac : les arts premiers, oui; les langues régionales, non.

L’ancien président était à la fois un sincère défenseur des cultures du monde et un adversaire résolu des langues minoritaires en France. C’est le propre des périodes de deuil :

Le maire, les noms de rue et la diversité culturelle

Le maire, les noms de rue et la diversité culturelle Une manifestation a eu lieu le 14 septembre dans le Finistère pour exiger des noms de rue en langue bretonne

La grande vogue des prénoms régionaux.

Les prénoms régionaux. Le succès des Erwan, Petru et autres prénoms régionalistes traduit l’attachement des Français à la culture historique de leur territoire. Beaucoup d’entre vous, j’en suis certain, ont

Peut-on encore sauver les langues de Bretagne ?

Le breton est utilisé par des entreprises de pointe et arrivera bientôt sur le moteur de recherche Qwant. Encourageant, mais il en faudra plus pour assurer sa pérennité, ainsi que

Emmanuel Macron, sa grand-mère et les « toilettes » par Michel FELTIN-PALAS.

Que Brigitte Macron ne prenne pas ombrage de ce qui suit, mais Emmanuel Macron n’est pas l’homme d’une seule femme. Une autre a beaucoup compté dans sa vie : sa

Réforme du bac : les langues régionales à la sauce Blanquer

La ministre Blanquer. C’est un triste symbole. Déjà réduit à la portion congrue en France, l’enseignement des langues dites « régionales » risque de régresser encore un peu plus. En cause ?

Petit conte à l’intention de ceux qui méprisent les « patois ».

Certains amoureux sincères du français ne partagent pas mon attachement pour les autres langues de France. Ce petit conte leur est destiné. (1) Imaginez… Imaginez. Nous sommes en 2219 et