En Bretagne on recherche au moins 2000 Chauffeurs routiers.

En Bretagne on recherche au moins 2000 Chauffeurs routiers.

Vous êtes Chauffeurs routiers : venez en Bretagne !

Le secteur est vaste et très important en Bretagne. Les emplois sont à pourvoir immédiatement. Surtout des Conducteurs routiers bien sûr. Également des agents de transit, des mécaniciens poids lourds, des commerciaux, des exploitants logisticiens …
La profession a besoin de Chauffeurs routiers déjà formés et prêts à rouler dès demain. Mais la profession en Bretagne recrute également des candidats pour apprendre ce beau métier. Vous serez sérieusement formés pour exercer rapidement.

C’est toute la profession du transport breton, de Nantes à Saint Malo, et de Fougères à Kemper, qui embauche.

Que se passe t-il ?

Il existe plusieurs raisons à cette forte demande. Le secteur subi en ce moment de très nombreux départs en retraite de ses actifs.
Surtout l’activité économique est plus dynamique en Bretagne depuis quelques mois. Le transport routier breton de marchandises est, de par la géographie de la Bretagne, un secteur essentiel de notre économie. De 2008 à 2013, dans la crise, il a subi de nombreuses fermetures d’entreprises et des compressions d’effectifs. Parmi ces restrictions, la formation a aussi été touché. Maintenant que l’activité se redresse, il y a donc un décalage dans les effectifs formés. Et il faut le répéter : pas seulement au niveau des Conducteurs. Le transport routier de marchandises propose un panel très large de spécialités. Donc tous les métiers de la logistique et de l’organisation des transports. Également les métiers liés à l’exploitation, des chefs de quai, des mécaniciens, des responsables d’entrepôts …

Pourquoi tant de difficultés à recruter dans un tel contexte ?

Là aussi plusieurs raisons.
La profession attire moins que d’autres secteurs d’activité. Le transport routier n’a pas toujours bonne presse dans les médias, parisiens surtout. Pourtant bien des points se sont nettement améliorés depuis quelques années. Le Chauffeur s’absente moins souvent et moins longtemps de son domicile. Ainsi préservant mieux une vie de famille. Les tracteurs routiers sont de plus en plus confortables et maniables. Sur nos routes, on voit bien que la profession attire aussi de plus en plus de femmes et de jeunes.

Il y a environ 400 000 personnes sans emploi dans nos cinq départements bretons, et des entrepreneurs peinent à recruter des contrats à durée indéterminée.
Quelque chose ne tourne pas rond !

Previous Comment bien rédiger son article dans nos colonnes ?
Next Shopopop

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 315 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Agribashing et Breizhbashing : même combat ?

Le terme agribashing apparaît pour les premières fois dans l’Hexagone en 2016. D’abord sur un blog polémiste et souvent contesté, Agriculture et Environnement. La définition du mot agribashing pourrait être un

Aménagement routier en Bretagne : de qui se moque t-on ?

Cinquante ans après, l’aménagement routier du centre Bretagne n’est toujours pas terminé ! Réseau routier … Sous la pression du CELIB Comité d’Études et de Liaisons des Intérêts Bretons, le 09

Dis-moi quel vin tu bois et …

Des startups bretonnes à la conquête du monde du vin A l’ère d’internet et du numérique omniprésent dans notre vie quotidienne, nos comportements changent, rapidement et en profondeur. Dans toutes les

2 Comments

  1. Sam
    mars 17, 08:38 Reply

    Bonjour,
    Pourriez-vous répertorier ou créer un site de toutes les entreprise qui recrutent dans les départements des Cotes d’armor et du Finistère.
    Il est difficile de trouver des bons sites qui les diffuses .
    Cordialement.
    Sam

  2. La Rédaction
    mars 20, 12:25 Reply

    Bonjour Sam. Ce que vous demandez là c’est un boulot à part entière, et ça s’appelle Pôle Emploi non ? NHU Bretagne ne peut pas organiser une telle plateforme. Désolé et merci de nous suivre.

Laissez votre réponse