Forêt armoricaine : source d’émerveillement.

Forêt armoricaine : source d’émerveillement.

La poésie des sous-bois au secours des promeneurs.

Notre belle forêt armoricaine attire de nombreux amoureux de la nature, sur les pas du Roi Arthur, à la recherche de facétieux korrigans ou encore de quelques mégalithes chargés de mystères. Des sentiers, parfaitement balisés, guident les promeneurs à travers les bois, ponctués de pancartes rassurantes et de généreuses explications.
Mais dès lors que le chemin se transforme en étroit sentier, qu’il s’ouvre sur plusieurs itinéraires possibles, se met à serpenter ou que la lumière commence à faiblir, rares sont ceux qui osent s’aventurer au-delà d’un dernier marquage. Il monte alors comme un sentiment d’angoisse. Ainsi les contes de notre enfance ne sont finalement pas si loin ! « Des chemins obliques et contournés présenteraient un dédale inextricable dans lequel la crainte de s’égarer ne peut que jeter dans une incertitude inquiétante» Morel, 1802.  Car la part obscure associée à la forêt perdure encore aujourd’hui. Qu’il s’agisse d’être désorienté, voire de se perdre, ou de faire de mauvaises rencontres, réelles ou imaginaires. Et si la poésie venait au secours des promeneurs ?

armoricaine

Forêt de Landevennec et brumes marines de la Rade de Brest

A la découverte des bois de Landévennec

Afin de (re)découvrir ce monde fabuleux, je vous invite à plonger dans les merveilleux sous-bois de Landévennec. Car cette forêt domaniale couvre 465 hectares répartis en deux massifs : le bois du Loch avec sa Réserve Biologique Intégrale (côté rade de Brest) et le bois du Folgoat (côté Aulne maritime).
Depuis de nombreuses années, avec mon cheval Ouragan, je me plais à m’évader dans cet univers hors du temps. Explorant chaque recoin de cette forêt. Les chemins de randonnée, dont le fameux GR34, accueillent régulièrement des promeneurs. Mais de nombreux petits sentiers demeurent encore le domaine de quelques égarés volontaires, saluant les araignées sur leur passage. C’est pourtant ici que commence la magie des lieux. Car c’est en s’éloignant des grands chemins tracés devant soi que l’on devient attentif à notre environnement. A ces « petits riens » qui prennent toute leur importance. Les sens sont en éveil, notre imagination nous ouvre de nouveaux horizons. Et chaque rencontre avec les habitants des bois devient une chance. De surprise en surprise, je ne cesse de m’émerveiller devant cette poésie de la vie qui s’offre à nous, dans sa simplicité et sa cohérence, aux généreux parfums d’humus.

armoricaine

Mousse et escargot de Quimper humides – Matin des Arbres

Se ressourcer

Car la forêt nous offre un sentiment de bien-être. Également nous aide à évacuer nos peurs du quotidien en nous rapprochant de l’essentiel. Au Japon, on a même inventé le « bain de forêts ». En fait ine nouvelle thérapie anti-stress qui fait des émules dans le monde ! Selon la très sérieuse étude du professeur Li menée en 2009, les résultats sont plus que probants : le système immunitaire après exposition à un « bain de forêt » est renforcé.
Notre peur ancestrale des sous-bois ne serait-elle donc que le fruit d’un lourd héritage culturel ? Les arbres sont et ont toujours été notre famille. Et si on laissait notre cœur nous rapprocher de nos origines, si on s’abandonnait dans ce prodigieux refuge, pour retrouver notre essence même, pour se retrouver, tout simplement ? Laissons-nous guider par la poésie de l’instant…

 

armoricaine

Matin des Arbres, chemin et brume

Matin des Arbres

Ainsi qu’est né le livre « Matin des Arbres ». C’est à dire une invitation à se ressourcer au cœur de notre mystérieuse forêt armoricaine. Cinq années de photographies prises au fil des saisons et des atmosphères, accompagnées d’une quarantaine de poèmes inédits de mon précieux ami Frère Gilles Baudry, moine à l’abbaye de Landévennec. Notre vision poétique des sous-bois propose au promeneur d’oublier ses peurs et de s’émerveiller devant ce miracle de la vie. Même les araignées deviendront vos amies !
Si vous souhaitez commander un exemplaire de « Matin des Arbres », n’hésitez pas à me contacter via mon adresse : poesiedelinstant@gmail.com

armoricaine

Matin des Arbres, poésie et photographie, de Aïcha DUPOY de GUITARD et Gilles BAUDRY

Livres

Surfeuses du bout du monde, 2016 (autoédition)
Matin des Arbres, 2017 (autoédition)
Site internet : http://aicha.photos/

Contact : poesiedelinstant@gmail.com

 

Précédent Les sites bretons les plus photographiés sont ...
Suivant Météo Bretagne, la météo qui nous concerne

A propos de l'auteur

Aïcha DUPOY de GUITARD
Aïcha DUPOY de GUITARD 3 articles

Passionnée de nature, d’art et de poésie, mes pas sont guidés par mes émerveillements. Je tente alors de partager ces instants éphémères à travers mes photos, pour que qu’ils se transforment en fragments d’éternité. La Bretagne est pour moi une immense source d’inspiration, tant d’un point de vue naturel qu’humain. Quelle chance nous avons !

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Yann LE CUN, « Nobel » breton de l’informatique

Yann LE CUN. « Aux États-Unis, ils ont toujours eu du mal à écrire mon nom, LE CUN. J’ai fini par l’écrire en un seul mot (…) un Prix Nobel de

Base Jaune, crowdfunding breton

Base Jaune … ou comment mettre sa passion pour la Bretagne au service de son rayonnement. Quand on aime la Bretagne, il existe mille et une manières de le lui

Du rêve aux possibles : le devenir breton.

Du rêve : « nous allons, ensemble, sculpter des centaines de grandes statues de pierre de saints bretons et celtiques et les exposer à nos vents sur une hauteur en Centre

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire