Ar Redadeg, courir 1800 kms dans 300 communes de Bretagne : pourquoi ?

Ar Redadeg, courir pour défendre sa langue.

Chez nos cousins gallois, c’est la Rhas. Nos autres cousins, Irlandais eux, sont des dizaines de milliers à courir la Rith. Plus sud, les Catalans courent durant leur Correllengua, les Galiciens la Correlingua et les Basques leur Korrika.

Nous en Bretagne, c’est la Redadeg.
« Courir » en français se dit redek en breton et redadeg est donc une « course ».

ar redadeg

Ar Redadeg, quand la Bretagne se lève pour la promotion de sa langue

Déroulement de l’Ar Redadeg

Cette Redadeg se déroule en Bretagne tous les deux ans et est ouverte à tous. En outre, elle se veut une course de relais sans compétition. Un message en breton est enfermé dans un bâton-témoin, et sera lu à l’arrivée, avant d’ouvrir la grande fête. Ce bazh-test (témoin) changera de mains à chaque kilomètre durant les 1800 kilomètres de l’Ar Redadeg 2018. L’Ar Redadeg 2018 se déroulera du Vendredi 04 Mai au Samedi 12 Mai. Départ de Kemper en Cornouaille et arrivée à Plougerne en Bro Leon. Neuf journées de course en passant par Roazhon/Rennes, Naoned/Nantes, Gwened/Vannes, Rostrenenn, Gwengamp, An Oriant/Lorient, Brest …

ar redadeg

Ar Redadeg 2018 – Kartenn Breizh (carte de Bretagne)

En effet, le but de cette manifestation de plus en plus populaire et festive est d’aider des projets visant à la promotion du brezhoneg (langue bretonne en breton). Ainsi vous pouvez donc supporter les huit projets de cette Redadeg 2018 en achetant des kilomètres de course, que vous courrez vous-mêmes en portant alors le témoin, ou pas. Donc les particuliers peuvent agir bien sûr, mais aussi de plus en plus les entreprises (BioCoop, Brin d’Avoine, Arkéa, Café Coïc, Kerne Elagage, Distillerie des Menhirs… ) et les associations. Également les mairies comme Kemper, Montroulez/Morlaix, Pleiber Krist, Nantes … Puis les bagadoù, les écoles, des acteurs politiques (Conseil Général Penn ar Bed …), des familles, etc …
Ainsi, lors de la dernière édition de 2016, plus de 120 000 euros ont été redistribués.

Allez, j’achète mes kilomètres …

 

La chanson officielle de la Redadeg 2018.

Parmi les cinq chansons qui étaient récemment en compétition pour devenir la Chanson officielle de la Redadeg 2018, il y a eu vote. Ainsi plus de 40% des milliers de votes ont élu Betek an Trec’h (« Jusqu’à la Victoire » en langue française) par le groupe Penn Salsardin, aux sonorités latino.
A écouter absolument !

ar redadeg

Ar Redadeg 2018, courir avec plaisir pour le promotion de sa langue

 

En savoir plus encore en lisant le dossier officiel bilingue de la Redadeg 2018, recto et verso.

- Pour la communication, les partenariats, les mécénats :
Tifenn : Chargée de communication et de développement – 06 61 06 62 15 –tifenn@ar-redadeg.bzh
- Pour la gestion des kilomètres, les encaissements, les factures : 
Katelin : Directrice/Coordinatrice – 09 61 20 26 11 – katelin@ar-redadeg.bzh

Alors ça y est, tu le réserve ton kilomètre ?

Précédent Saint-Guénolé de Landévennec, abbaye du bout du monde.
Suivant Bécassine à nouveau au cinéma ?

A propos de l'auteur

La Rédaction
La Rédaction 206 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors La Rédaction.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Payer plus cher nos carburants pour la transition écologique : vrai ou faux ?

On entend ces derniers temps un peu tout et son contraire à propos des hausses à répétition de nos carburants à la pompe. Un mouvement citoyen spontané nous appelle à

Chute du premier portique péage Écotaxe : fêtons cet anniversaire !

Péage Écotaxe en Bretagne, cinq ans déjà : fêtons ensemble cet anniversaire. Péage Écotaxe de Guiclan :  Samedi 04 Août 2018. Cela fera déjà cinq ans que le premier portique

Mais que se passe t-il donc en Catalogne ?

La fin des grands ensembles. Les grands ensembles, hérités du passé, se fissurent de plus en plus, et s’écroulent peu à peu, un à un. Car ils sont confrontés à

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire