Les saints de glace : légende ou réalité ?

Les saints de glace : légende ou réalité ?

Mais qui sont-ils, ces saints de glace ?

Depuis le Moyen Âge, les anciens affirment qu’ils ne faut pas planter en pleine terre extérieure avant les saints de glace.

Les 11, 12 et 13 mai, étaient fêtés respectivement Saint Mamert, Saint Pancacre et Saint Servais. Aujourd’hui, le calendrier évoluant, ils sont remplacés par Sainte Estelle, Saint Achille et Sainte Rolande.
En Bretagne, les saints bretons fêtés ces trois jours-là sont Sant Majan, Sant Gourhan et Sant Herbod.
Il semblerait que ces trois jours et nuits-là présentent des risques de températures basses. Voire de gelée blanche. Nettement plus basses que les semaines qui précèdent. C’est pour cette raison que les agriculteurs et les jardiniers ont ces dates comme élément important de leur calendrier.

Des explications.

Il en existe plusieurs bien sûr, mais aucune ne semble satisfaire tout le monde.
Pour certains, il s’agirait d’une explication astronomique par rapport à l’orbite de la Terre traversant chaque année vers la même période un nuage de poussières qui feraient obstacle au rayonnement solaire.
D’autres penchent pour une explication plus météorologique. En effet, il s’agirait de la dernière possibilité d’observer le passage de fronts froids, juste avant la période estivale.

Vos propres observations …

Le plus sûr moyen de savoir si ces saints de glace sont une réalité et non une légende populaire sans fondement, c’est d’observer par vous-mêmes.
Que seront les températures moyennes en Bretagne ces prochains Lundi 11, Mardi 12 et Mercredi 13 Mai ?
Que disent les prévisions des météorologues ?
En Bretagne, il existe Météo Bretagne, le service qui connaît le mieux notre météo et à qui on peut vraiment faire confiance toute l’année.

www.meteo.bzh/previsions

Prévisions de températures au lever du jour, dans trois villes bretonnes. Dont Nantes au sud, Saint Malo au nord et Pondi/Pontivy au coeur du pays.

Vendredi 08 Mai  : 12°C à Nantes, 9°C à Saint Malo et 10°C à Pondi/Pontivy.
Samedi 09 Mai : 15°C à Nantes, 14°C à Saint Malo et 14°C à Pondi/Pontivy.
Dimanche 10 Mai : 11°C à Nantes, 11°C à Saint Malo et 12°C à Pondi/Pontivy.
Lundi 11 Mai : 8°C à Nantes, 8°C à Saint Malo et 7°C à Pondi/Pontivy.
Mardi 12 Mai : 6°C à Nantes, 7°C à Saint Malo et 5°C à Pondi/Pontivy.
Mercredi 13 Mai : 7°C à Nantes, 8°C à Saint Malo et 6°C à Pondi/Pontivy.
Jeudi 14 Mai : 10°C à Nantes, 10°C à Saint Malo et 8°C à Pondi/Pontivy.

Alors, selon vous, en 2020, une légende ou une réalité ?

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi :

Météo Bretagne, la météo qui nous concerne lance son appli gratuite

Previous Lorient, la Compagnie des Indes, l'Âge de Piastre
Next L'alcoolisme en Bretagne : quelques repères

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 315 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Notre confinement va être long, très long …

Confinement à perte de vue … ? Le premier ministre français vient d’annoncer avec gravité le prolongement du confinement de quinze jours supplémentaires. Donc jusqu’au 15 Avril. « On va vivre

Un fest-noz, deux fest-noz, trois fest-noz … mais des festoù-noz.

Un fest-noz et son pluriel singulier. Mais d’abord, pour les rares personnes qui ne le sauraient pas encore : qu’est-ce qu’un fest-noz ? En langue française cela se traduit par

L’alcoolisme en Bretagne : quelques repères

L’alcoolisme breton : quelques repères … Sous l’Ancien Régime, l’entrée du vin et des alcools en provenance des autres provinces était frappée de lourdes taxes par le Parlement de Bretagne.

1 Comment

  1. Jean-Pierre
    mai 11, 18:05 Reply

    Cette légende météorologique est inepte si l’on ne précise pas le territoire sur lequel elle est censée être valide. Elle doit être toujours vraie à St Pierre et Miquelon ou Québec, et toujours fausse à Ajaccio ou Pointe à Pitre..
    Il serait primordial donc de déterminer l’origine géographique de cette légende, et aussi son époque. Car on sait que l’Europe a vécu un « petit âge glaciaire » qui a duré jusqu’à Louis XIV (sous réserve) : si le mythe remonte à cette époque, il aurait fallu l’actualiser.

Laissez votre réponse