Notre confinement va être long, très long …

Notre confinement va être long, très long …

Confinement à perte de vue … ?

Le premier ministre français vient d’annoncer avec gravité le prolongement du confinement de quinze jours supplémentaires. Donc jusqu’au 15 Avril.
« On va vivre une période très difficile, très tendue, très brutale » selon lui.
Sans nul doute, le 13 Avril, avec l’air un peu plus grave, il viendra nous annoncer le prolongement du confinement jusqu’au 30 Avril.
Et ainsi de suite …

Je voudrais bien être plus optimiste …

Mais si vous faites appel à votre propre capacité de penser et à votre bon sens, vous allez vous rendre compte de la vraie situation, par vous-mêmes.

Non, je ne suis pas épidémiologiste.
Juste un simple Citoyen vivant en Bretagne, se tenant informé par divers canaux, dont étrangers. Surtout étrangers d’ailleurs. Nettement plus sûr pour avoir une vision meilleure et plus objective de l’actualité de ce monde et de cet Hexagone finissant.

Le coronavirus du début à aujourd’hui.

Donc ce Covid-19 serait apparu en Chine. Précisément dans la grande ville de Wuhan de quelques onze millions d’habitants. Soit deux fois et demie la population de la Bretagne.
Premiers cas discrets mi Novembre 2019. A partir de Janvier, face à une propagation rapide, l’état central chinois confine strictement cette ville et plusieurs autres. Pour un premier total vers soixante dix millions d’habitants. La Chine étant un état totalitaire, il s’agit ici de confinement très dur. C’est important à rappeler pour mieux apprécier la suite.
La mondialisation des échanges et des transports aidant, le Covid-19 circule très vite. Parfois même en première classe sur Air China ou Air France.

Aujourd’hui, plus aucun pays n’est épargné.

Chez nous, notre état central est maintenant totalement dépassé par l’ampleur de la catastrophe qui arrive. Mais il y a encore pas si longtemps, il autorisait des rencontres internationales de foot avec un de ses voisins déjà hautement contaminé. Également un premier tour de scrutin municipal, demandant à plus de quarante sept millions d’électeurs de se rendre aux urnes. D’autres appelaient à sortir, à aller au théâtre …

La situation à ce jour.

Le coronavirus Covid-19 est absolument partout et est le plus souvent indécelable. En effet, la plupart des porteurs de ce virus sont asymptomatiques. C’est à dire qu’ils n’ont aucun signe extérieur de la maladie. Mais peuvent la transmettre d’autant plus facilement.
Enfin, le 17 Mars, l’état central demande à la population de se confiner. Soit au moins deux mois après les premiers signes avant coureur de la pandémie qui menace. C’est déjà trop tard !
D’autant qu’ici le gouvernement n’impose pas de confinement stricte et dur, comme c’est le cas en Chine par exemple. Ces gaulois réfractaires se promènent dans les parcs et de nombreux quartiers ignorent totalement les consignes de confinement.
Sans masques, un pays entier mal confiné, et trop tard, se retrouve entièrement submergé par la propagation de la maladie.

Et ensuite ?

On sait qu’il faut impérativement un vaccin pour éradiquer un virus. Quel qu’il soit. Les informations sérieuses affirment toutes qu’il faut entre douze et dix-huit mois pour qu’un vaccin puisse être mis au point et administré à une population. Car même si des chercheurs découvrent ce vaccin cet été, il faut ensuite une période incompressible pour son évaluation, de nombreux tests, les autorisations, etc … Enfin il faudra l’administrer au mieux à plus de sept milliards de femmes et d’hommes.
Il est possible que soit démontré entre temps une certaine efficacité à d’autres produits, comme en ce moment la Chloroquine. Au mieux, ces produits guériront ou diminueront le nombre de décès.

En aucun cas, ils n’éradiqueront le Covid-19 de la surface de notre planète.

Parce qu’en définitive, tant qu’il restera un humain non vacciné de ce coronavirus, nous ne serons pas définitivement à l’abri de son retour fulgurant.
D’autant plus que nous savons aussi qu’un vaccin a une durée de protection, d’immunisation, limitée. Par exemple, le vaccin contre la fièvre jaune nous immunise toute la vie. Par contre, pour les coronavirus, et le Covid-19 en est un, les vrais spécialistes parlent d’une période d’immunisation comprise entre huit et quinze mois, selon les individus. D’ailleurs comme les autres coronavirus de grippes saisonnières. Donc il sera mieux de vacciner la population mondiale rapidement. Car les premiers vaccinés pourraient être à nouveau contaminés par les derniers en attente de vaccination.
Fait intéressant : au fur et à mesure de la progression du virus, une partie de plus en plus importante de la population produit des anticorps nous protégeant du virus.

Confinement long …

Il va falloir encore de nombreuses semaines pour que les dernières zones soient touchées par la pandémie. A un moment, on va se retrouver entre les premiers pays touchés en voie d’accalmie (Chine, Corée …), et les derniers touchés en cours de propagation généralisée (Afrique, Inde, îles …). Entre les deux seront les pays en pleine catastrophe sanitaire.
La Chine tente quelques mesures de déconfinement, mais certaines sources font état de reprises du nombre de cas; et reconfinent.
Donc en attendant la tournée générale du vaccin à venir … dans un an, il ne semble rester que le confinement pour nous protéger efficacement.

De fait, notre confinement va durer.

Plusieurs gouvernements responsables et transparents, comme celui de Grande Bretagne, a déjà prévenu sa population : ce sera au moins trois mois. C’est mieux que de mentir tous les quinze jours, mais c’est sans doute encore en dessous de la réalité.
Pensez par vous-mêmes ! Comment voulez-vous se déconfiner tant que le virus est présent ? Certes, au fil des semaines, il le sera sans doute de moins en moins.
Mais qui osera prendre ce risque, même moindre ?
Surtout sans masque.

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Masques et tests.

Si l’état central basé à Paris parvient à fournir aux soixante sept millions d’habitants qu’il administre suffisamment de masques et de tests fiables, un déconfinement progressif pourrait être envisagé.
Il existe des tests sérologiques. Il ne s’agit pas du test disgnostique qui consiste à prélever dans la cavité nasale un échantillon à l’aide d’un écouvillon. Le test sérologique, lui, va détecter la présence d’anticorps spécifiques au Covid-19 dans le sang. Si votre sang contient ces glycoprotéines, c’est que vous avez déjà contracté la maladie, sans doute en version asymptomatique, et que vous n’êtes donc plus contagieux. Du moins, pour un certain temps. Vous pourriez donc être autorisé à sortir de chez vous sans craindre d’être de suite contaminé. Ainsi que sans contaminer les autres.

Contrôle.

Imaginons qu’en Mai ou Juin, dans le meilleur des cas, ces masques et ces tests soient généralisés. Personnellement, compte tenu des (in)capacités de nos dirigeants (qui sont submergés et de ne dirigent plus grand chose), je n’y crois pas un seul instant.

Qui va distribuer les masques et les tests ?

Il faudra nous imposer des tickets de rationnement. Par exemple, deux masques FFP2 ou FFP3 par personne et par mois. A enlever en mairie de votre commune : non, parce que nous sommes tous confinés. Alors à expédier dans nos boîtes aux lettres, en recommandé avec signature : peu-être, mais le personnel de la Poste ne refusera t-il pas de s’exposer ainsi. Pour les tests, une solution serait que des binômes médicaux sur-protégés et formés à minima passent dans chaque maison, chaque appartement … pour procéder eux-mêmes aux prélèvements sanguins. En se basant sur les registres des mairies précisant le nombre de personnes par foyer. Cela fera quelques soixante sept millions d’analyses à réaliser ! Ensuite, il faudra prévenir chaque personne de ses propres résultats : reste confiné ou peut sortir. Les forces de l’ordre et de sécurité devront contrôler en permanence de véritables autorisations de sortie, avec photo et pièce d’identité. Je ne parlerai pas des faux documents …

deconfinement, confinement

Même mot en anglais comme en langue française pour « Confinement ». En breton Kognata – Il est des langues plus originales que d’autres

On est en Septembre.

Chacun avec son seul bon sens, se rend vite bien compte que tout cela, dans le meilleur des cas, va demander du temps, beaucoup de temps. En tous les cas, bien plus de temps que nous disent celles et ceux qui ne veulent pas nous inquiéter outre mesure. Quitte à nous mentir. La Grande Bretagne, encore elle, prévient sa population qu’il n’y aura pas de rentrée scolaire et universitaire au mieux avant Septembre.

Cependant, imaginons que toute cette organisation se mette en place.

Petit à petit, avec nos masques, et un nombre croissant de résultats positifs aux tests sérologiques, de plus en plus de monde peut enfin sortir de confinement. Mais pendant ce temps-là, que se passe t-il en Afrique, en Inde, en Russie, au Yémen … ? Est-on certain, à 100%, que le virus y a disparu ? Là aussi, notre bon sens nous dit que sans doute non. Il existera encore, en Juin, en Juillet, de très nombreux foyers de contamination dans le monde. Là-bas, des milliers de personnes continueront à mourir. Et certains déconfinés seront tentés de recommencer à voyager. D’ailleurs, sans aller si loin ! Est-ce que certains villages en campagne, certaines quartiers urbains ne seront pas encore des foyers plus proches de contamination ? Autant de retours potentiels du virus vers des zones en rémission.

Et après ?

On le voit bien, rien n’est simple, ni certain. Cette pandémie est globale et le virus bouge avec son porteur. Le porteur, c’est l’Homme. Ce porteur qui circule et voyage tout le temps. Fermer les frontières et interdire les voyages pour un temps est sans doute une solution temporaire pour retarder et limiter sa propagation.
Tant que le Covid-19 ne sera pas totalement éradiqué de la surface de la terre, il présentera un risque majeur. Ce coronavirus Covid-19 est « apparu » sur terre et il ne disparaîtra sans doute plus jamais.
Donc en l’état actuel des faits et des solutions connues, mon bon sens me dit qu’il est fortement conseillé de rester confiné encore pendant de longs mois. En attendant le vaccin … Ce très coûteux vaccin, bien sûr obligatoire, qu’un laboratoire international sortira au printemps 2021.
D’ici là, vont survenir d’autres crises aigües … alimentaires, économiques, sécuritaires, politiques …
La boîte de Pandore est ouverte …

Lire encore à propos de cette crise sans précédent…

D-Day, le jour du déconfinement … bientôt !

Face au coronavirus, la Bretagne ferme toutes ses frontières.

Coronavirus en Bretagne : le scénario du pire …

Ce que nous dit le coronavirus, vu de Bretagne …

Previous Vu de Bretagne : la pandémie de coronavirus commence à peine.
Next Pour fuir le Coronavirus, jetons nous dans la gueule du loup.

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 315 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

L’Amoco Cadiz empoisonnait la Bretagne il y a 40 ans.

Il y a quarante ans, l’Amoco Cadiz … Le 16 Mars 1978, l’Amoco Cadiz venait s’échouer sur la côte nord de la Bretagne, à Portsall dans le Bro Leon. Malgré

Sarrasin, le diamant de la gastronomie bretonne …

A tout seigneur, tout honneur … le sarrasin, diamant breton. La graine de sarrasin à la forme d’un diamant et est une véritable richesse économique et culinaire de Bretagne. C’est

Les 14ième Trophées du Développement Durable en région Bretagne

Pour les 14ième Trophées du Développement Durable en Région Bretagne administrative, c’est le moment de candidater. Ces 14ième trophées seront remis le 12 Mai prochain à Lorient, dans le cadre

1 Comment

  1. Michel
    avril 04, 16:58 Reply

    Imaginons qu’en septembre, nous ayons repris nos marques ; le chemin de l’école, du collège, du lycée, de la fac et de l’entreprise ou du bureau. Je dis bien imaginons, soyons positifs !
    Imaginons que, malgré les dépôts de bilan et reprises difficiles pour beaucoup d’entreprises, l’Europe recommence à vivre « normalement » ou presque ???
    Pendant ce temps, en Afrique, l’épidémie ou plutôt la pandémie fait des ravages, pensez vous un instant que les habitants de ces pays vont rester attendre la mort ou vont ils tenter de rejoindre une Europe convalescente malgré la fermeture des frontières, les ONG ne pourront pas rester insensibles à ces flux migratoires mais auront elles les moyens de vérifier que tous ces migrants ne sont plus contaminés ou porteurs du COVID 19 ???
    Cordiales salutations
    Michel

Laissez votre réponse