Agriculteurs de Bretagne* : bien plus que vous nourrir.

Hier se déroulait l’assemblée générale des Agriculteurs de Bretagne* … et NHU Bretagne y était.

Agriculteurs de Bretagne* était à Logunec’h/Locminé en Morbihan. Salle comble pour le rendez-vous annuel de cette association née en 2011.
La bonne idée de départ est de vouloir rassembler tous ceux et celles qui sont convaincus que l’agriculture est vitale pour l’avenir de la Bretagne. Un peu sur l’exemple de l’association Produit en Bretagne.
Se rassembler pour mieux communiquer et mieux faire connaître cette agriculture bretonne. Ainsi Agriculteurs de Bretagne* organise ou participe activement à de nombreux événements autour de l’agriculture bretonne tout au long de l’année. Nous connaissons tous la journée Tous à la ferme, où durant une journée, des dizaines d’exploitations agricoles ouvrent leurs portes au grand public. Il est en effet très important que ce grand public, le plus souvent urbain, puisse juger sur pièce du fonctionnement d’une exploitation agricole près de chez lui. Par ailleurs Agriculteurs de Bretagne* est de plus en plus présent lors de manifestations comme le SIAL, le SPACE, le départ de la Route du Rhum … pour expliquer ce que réalise cette agriculture bretonne.

Agriculteurs de Bretagne* c’est plus de mille Agricultrices et Agriculteurs sur les quatre cinquièmes de la Bretagne.

Également des coopératives agricoles, et la Bretagne est puissante de ce point de vue. Agriculteurs de Bretagne* c’est aussi des organismes de services, l’enseignement agricole, les chambres d’agriculture et des entreprises privées non coopératives en lien avec l’agriculture bretonne. La Présidente actuelle est Danielle EVEN et Jean Paul LE MÉTAYER en est son Directeur délégué.
Cette association est devenue en quelques années essentielle pour donner à cette agriculture bretonne une plus grande confiance en son avenir. Également une visibilité accrue, et aide les Agricultrices et les Agriculteurs à mieux s’organiser pour affronter les évolutions importantes en cours. Dommage que cette expertise ne profite pas à leurs collègues de Loire Atlantique !

agriculteurs de Bretagne

Agriculteurs de Bretagne – Danielle EVEN et Jean Paul LE MÉTAYER

L’événement dans l’événement.

Cette journée a aussi et surtout été marqué par la présence exceptionnelle de Doreen LANIGAN et de Aziliz GOUEZ.
L’Irlandaise Doreen LANIGAN est la responsable Europe du Irish Food Board. Organisation de promotion de l’agriculture et de la pêche irlandaises que l’on connaît plus sous les noms de Bord Bia et de Origin Green. La Bretonne Aziliz GOUEZ est d’abord Docteur en anthropologie. Mais cette jeune femme qui partage sa vie entre l’Irlande et la Bretagne est aussi diplômée de l’Université de Cambridge, de l’EHESS et de Sciences Po. Et elle était encore récemment la plume de Michael D. HIGGINS, le Président de la République d’Irlande.

agriculteurs de Bretagne

Agriculteurs de Bretagne – Aziliz GOUEZ (à gauche) et Noreen LANIGAN

Origin Green se veut une démarche innovante et d’avenir pour l’agriculture et la pêche d’un pays très similaire à la Bretagne de ce point de vue. Les deux pays ont une population quasi identique autour de 4,6 millions d’habitants chacun. Et chacune des nos deux agricultures nourrit environ 25 millions de personnes dans le monde.

La démarche Origin Green est-elle transposable en Bretagne ?

Pourquoi et comment l’île d’Irlande veut devenir une référence internationale en « mieux manger » ? L’Irish Food Board investit énormément pour convaincre les Agriculteurs et les Pêcheurs d’Irlande à produire mieux, pour conquérir de nouveaux marchés. Déjà 90% de la production irlandaise va à l’export. Il ne faut pas seulement que l’Irlande produise plus. Il faut surtout qu’elle produise mieux. Des produits de meilleure qualité, plus respectueux de l’environnement et de la biodiversité. Également plus respectueux des animaux (ou des « bêtes » comme disait le Grand Père de Aziliz GOUEZ) et de la santé des Consommateurs.
La Bretagne possède de nombreux atouts, dont son agriculture, qui est une des plus puissantes d’Europe. Mais cette agriculture a encore trop de défauts. Les Agriculteurs de Bretagne font beaucoup d’efforts depuis plusieurs années déjà, pour devenir plus vertueux.

infographies, agriculteurs de Bretagne

Nous sommes 4,6 millions habitants en Bretagne et notre agriculture nourrit 25 millions de personnes

L’agribashing est très présent.

Si l’agriculture bretonne veut rester à son rang européen, elle doit impérativement et rapidement continuer à se transformer. Afin de répondre toujours mieux à la demande. Quand on évoque l’agriculture bretonne, trop de défauts, de catastrophes et de clichés surgissent encore. Comme les nitrates et les algues vertes. Également le drame humain du suicide chez trop d’Exploitants bretons.
Agriculteurs de Bretagne* a bien compris cette urgence à communiquer de manière plus transparente pour lutter contre cet agribashing plutôt d’origine urbaine. Hormis les excès de cette démarche anti-agricole, surtout à propos des élevages, l’agribashing contraint d’une manière certaine notre agriculture à s’imposer une remise en question plus rapide et plus profonde.
Les modèles sont à repenser très vite, et c’est fort heureusement déjà en cours …
Notre cousin et voisin irlandais prend de l’avance !

Origin Green, un contrat entre l’Irlande et la Nature.

Cette superbe vidéo n’a, à notre connaissance, aucun équivalent en Bretagne. Et c’est très dommage en termes de communication vers l’international.
Pour les non-anglophones, lisez le sous-titrage en langue française. Puis à chaque fois que vous lisez le mot « Irlande » remplacez-le par le mot « Bretagne » …
On attend quoi ?
On attend qui ?

#CroirePlusEnNous #DeciderNousMemes #FaireNousMemes

 

* Agriculteurs de Bretagne, ou Agriculteurs de la Région Bretagne administrative ?

Agriculteurs de « Bretagne » n’est présent que sur seulement quatre des cinq départements bretons, omettant totalement la Loire Atlantique. Contrairement à Produit en Bretagne qui est parfaitement cohérent de ce point de vue.

#BreizhCoherence

Précédent Je suis Breton : de SAINT ALOÜARN premier Européen à prendre possession de l'Australie.
Suivant Réunification en Normandie et Bretagne : chercher la discrimination

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 217 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Algae, nouvelle implantation en Bretagne, le pays des algues.

Après Algaia qui rejoint la Bretagne, voici les micro-algues d’Algae. René Jean GUILLARD, Breton parce que Nantais d’origine, veut produire en Bretagne 7800 tonnes de micro-algues à partir d’effluents d’élevages

En Bretagne on ne balance pas son porc, on les additionne !

Regroupement coopératif porcin nécessaire. La Bretagne est un des plus importants producteurs de porcs en Europe. En se situant entre les Pays- Bas et l’Italie par exemple. Et bien devant

Redeo, le fournisseur breton de l’électricité la moins chère.

Depuis 1946, existait un quasi monopole pour la fourniture d’électricité dans l’Hexagone. Les entreprises publiques EDF et GDF faisaient la pluie et le beau temps. Jusqu’à ce que Bruxelles n’en

3 commentaires

  1. Hervé
    mars 13, 12:49 Répondre
    Merci pour cet article ! J'étais également à cette AG et je trouve que l'idée même de promotionner l'agriculture bretonne est une bonne chose donc merci à Agriculteurs de Bretagne pour son travail . Cependant l'intervention de Noreen et Azilis devrait interpeler JP Métayer et Danielle Even...comment en effet comparer une dynamique Irlandaise alors qu'on souffre ici d'un conservatisme institutionnel ! ''Les 4 départements bretons'' chers au président des Chambres d'agriculture et notre déficit de gouvernance relevé par Azilis Goues ne permettent pas de rivaliser ! par contre une Bretagne à 5 aurait de quoi supporter la comparaison avec ses 4.6 millions d'habitants… ''Produit en Bretagne'' rayonne bien sur ces 5 départements alors pourquoi ce blocage chez ''Agriculteurs de Bretagne'' ? Les ''Chambres d'agriculture'' restent le bras armé de la politique agricole de l'Etat français empêtré dans son conservatisme jacobin...La Bretagne et ses paysans mais aussi notre dignité méritent mieux ! Donnons nous les moyens de parler d'égal à égal avec les autres nations européennes de taille ou de PIB identique, je pense à l'Irlande mais aussi à la Belgique, au Danemark à la Hollande qui bénéficient de la bienveillance de leur gouvernement... alors que la Bretagne reste un géant aux pieds d'argile se complaisant dans son asservissement ! où en est notre politique agricole bretonne face au Brexit par exemple ? on laisse nos paysans, nos marins nos IAA crever par l'impéritie (et la mauvaise volonté ) de la gouvernance française ?
  2. Kenec'h-Kamm
    mars 13, 12:58 Répondre
    Elle manque pas d'air, ma mère Even! Se réfugie t-elle ans une croyance de type religieux-intégriste et obscurantiste et verse t- elle dans un prosélytisme exclusif ou s'enferme-t elle dans un déni de type profondément pathologique? En tous cas elle se révèle, ainsi que son modèle mortifère, très dangereuse pour la Bretagne, son présent et son avenir! On voit où il nous a mené depuis les années soixante: exode rural, désertification des campagnes, pollutions en tous genre, effondrement de la biodiversité, mort des sols, dépendance totale aux intrants et aux énergies fossiles, destruction de l'agriculture de pays émergents, destruction de forêts primaires ailleurs pour importer du soja OGM, endettements montres rendant les agriculteurs pieds et poings liés aux grandes banques, élevage concentrationnaire et souffrance animale, maladies professionnelles exponentielles, suicides, concentration et agrandissement des structures mettant la terre de Bretagne entre les mains de la finance plus en plus internationale et hyper-spécialisation de notre pays breton au final très fragile. Non, décidément l'agriculture bretonne n'est pas belle et les Bretons rêvent d'autres modèles plus respectueux de la Nature et de l'Homme.
  3. Penn kalet
    mars 13, 22:56 Répondre
    D'accord avec Hervé ,cependant si la réunification de la Bretagne est un objectif de la première importance ,il ne faut pas forcément blâmer ceux qui raisonnent b4 ,car c'est que ils ne sont pas conscients du problème .La république 'I d'Irlande attend la réunification depuis bientôt cent ans ,cela ne l'empêche pas de s'en sortir avec c'est vrai des hauts mais aussi des bas (crises dont celle de 2008 ) qui provoque des vagues d'émigration . Kenec'h-Kamm Votre commentaire est symptomatique d'un point de vue intégriste de l'écologie et des générations qui n'ont jamais connues de privations alimentaires de l'après guerre avant justement que le soja américain ne vienne mettre fin à la pénurie alimentaire structurelle de l'Europe Hélas s'il n'y avait sur la planète que la Bretagne qui serait confrontée aux problèmes que vous évoqués à plus ou moins juste titre ,tout comme c'est ridicule de dire qu'elle serait responsable de tous les maux du monde Sachez que l'exode rural est un phénomène mondial .D'autres modèles respectueux pourquoi pas ,seulement il y a de moins en moins de monde à vouloir crocher dedans ,et quand il y en a c'est souvent des rêveurs qui déchantent vite fait sans compter les mêmes drames que vous avez évoquées pour leur entourage .C'est une conséquence de la disparition du savoir faire paysan qui a disparu par défaut de transmission Plus généralement les emplois manuels ne trouvent plus leur place et sont défavorisés par rapport au tertiaire dans notre société moderne numérisée et consumériste

Laissez un commentaire