✅ Maël de Calan, vous avez du courrier

✅ Maël de Calan, vous avez du courrier

A Maël De Calan, nouveau Président du Conseil départemental du Penn ar Bed.

Texte de l’allocution de Philippe Guillemot, Conseiller départemental autonomiste en Penn ar Bed

Monsieur le Président, Mesdames Messieurs, Cher(e) s collègues,

Alors que la pandémie ne nous laisse aucun répit, sapant parfois le moral de nos compatriotes, l’État à travers le gouvernement et sa plus haute institution ont, ces derniers mois, créés des tensions inutiles en Bretagne en s’en prenant insidieusement à la langue bretonne à travers le recours contre la loi Molac devant le Conseil Constitutionnel et ceci par un groupe d’élus macronistes !

Le Conseil Constitutionnel, en censurant partiellement la loi Molac et en rendant illégale la pédagogie par immersion pratiquée au sein de la filière Diwan a cristallisé les inquiétudes et suscité une sourde colère dont il ne sortira rien de bon si la situation reste en l’état.

Même l’utilisation du ñ tilde, rendu célèbre par l’affaire du petit Fañch né dans cette belle ville de Quimper/Kemper, n’a pas trouvé grâce aux yeux du conseil constitutionnel !

On est en 2021 ! Qui a peur du « petit Fañch » ?

Comme à chaque fois qu’un problème se pose en France, deux députés, dont un Breton macroniste Monsieur Kerlogot, ont été chargé de rédiger un rapport et de faire des préconisations. Il apparaît à la lecture des différentes réactions que ce rapport n’apporte pas de solutions à la hauteur des enjeux. Et qu’en plus on peut y lire une nouvelle attaque contre la pédagogie par immersion. Par ailleurs, ce même rapport écarte la révision de l’article 2 de la constitution seule à même d’apporter une véritable protection et une existence officielle aux langues dites « régionales ».
Comme vous avez pu le constater la filière d’enseignement bilingue de l’Éducation nationale n’est pas épargnée par cette offensive contre la langue bretonne. Le rectorat a annoncé la suspension de nombreuses filières comme à Morlaix/Montroulez par exemple ou les familles ont manifesté ces derniers jours.

 

Maël de Calan

Avec Yannick, apprenez un mot de breton. Aujourd’hui : Mevelegezh

 

Monsieur le Président …

Je sais que l’enseignement n’est pas dans le champ de compétence du département, mais la langue bretonne est un des joyaux de notre patrimoine culturel breton, de notre identité et elle trop précieuse pour que nous acceptions sans bouger que son avenir se décide uniquement dans les couloirs d’un ministère parisien alors que nous savons pertinemment qu’elle y rencontre plus d’aversion que de compréhension.

Monsieur le Président, je vous demande solennellement ce que vous comptez faire au nom de notre institution pour soutenir la pédagogie par immersion qui a fait ses preuves à Diwan depuis sa création et plus généralement comment vous entendez soutenir les filières bilingues.

Monsieur le président, étant donné la gravité et l’urgence de la situation je vous suggère de réunir au plus vite les représentants des différents groupes de cet hémicycle afin de rédiger rapidement un courrier commun de l’ensemble des élus départementaux à l’adresse du gouvernement et du Président de la République.

Previous ✅ Xbee Enzyme Fuel Technology, une aventure entrepreneuriale née en Bretagne
Next ✅ Ar Gedour : Chants religieux et populaires bretons

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 395 posts

NHU Bretagne, plateforme collaborative francophone de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur. #CroirePlusEnNous #FaireNousMemes #DeciderNousMemes Les articles en anglais pour dire notre Bretagne au reste du monde sont signés NHU Brittany.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Nicola STURGEON, première ministre d’Écosse, à la rencontre des Bretons.

Rencontre avec Nicola STURGEON. C’est avec grand intérêt et plaisir que j’ai pu interroger la semaine dernière, avec mes collègues de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, la

✅ Salomon, le Roi d’une Bretagne très riche et étendue

863 marque donc une nouvelle victoire diplomatique et militaire de Salomon sur son adversaire le roi Charles le Chauve. En 867 les Bretons vont récidiver. Et là il est question

✅ Philippe Grosvalet flouait 105 000 Citoyen(ne)s il y a deux ans …

Philippe Grosvalet … Le 27 novembre 2018, la pétition de Bretagne Réunie, d’une ampleur exceptionnelle avec 105 000 signatures, forte d’avoir atteint le seuil de 10 % du corps électoral,

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse